AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 12 Déc - 0:04



Edward & Bella



Le soleil brillait ce jour là, comme rarement à Forks, et encore plus rarement en cette fin d’année. Il faisait froid cependant, bien que cela ne dérangeait pas les individus de notre espèce, puisque nous ne le sentions pas. Je sortis de la villa familiale pas plus couverte que je ne l’étais à l’intérieur, vêtue d’un simple legging et d’une chemise –Alice avait, une fois de plus, râlé en constatant avec dépit que je n’avais pas opté pour une tenue plus sophistiquée– et pris le chemin de la forêt, à la recherche de mon mari. Je trouvai rapidement la trace de son odeur qui m’enivrait toujours autant, et la suivis en progressant sur les sentiers à vitesse humaine. Son parfum me guida jusqu'à la clairière, celle où nous avions passé tant de temps. Je distinguai sa silhouette sur une branche haute d’un énorme sapin comme il y en avait des tas dans la région. Il lisait. Ma vue aiguisée reconnut, malgré la distance, la couverture d’un livre qu’il avait dû lire des dizaines de fois. Tout comme moi. Hamlet, une pièce de Shakespeare. Classique, mais toujours un bonheur à lire pour les amateurs d’anciens textes que nous étions. Discrètement, je grimpais à l’arbre voisin. Il perçut sûrement mon odeur ou ma présence, mais ne réagit pas pour autant. Alors, comme un chat, je bondis souplement sur la branche sur laquelle il était assis, atterrissant avec douceur derrière lui, si discrètement qu’un humain ne m’aurait pas remarquée. « Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige, tu n'échapperais pas à la calomnie. » récitai-je d’une voix théâtrale l’une des répliques les plus connues de l’œuvre qu’Edward lisait, en prenant place derrière lui, avant de glisser mes mains autour se sa taille. Je déposai un léger baiser sur la peau de marbre de son cou et posai mon menton sur son épaule pour lire par-dessus celle-ci. « Tu sais, certains livres d’aujourd’hui sont aussi passionnants que ceux qui trônent sur nos étagères. » dis-je d’une voix ironique. J’adorais moi aussi les vieilles œuvres littéraires, et Roméo et Juliette restait toujours mon favori, cela n’avait pas changé. Mais je n’avais que très rarement, si ce n’est jamais, vu Edward avec un livre moderne entre les mains, hormis ceux que nous devions étudier pour le lycée. Je restai totalement immobile, assise sur la branche et serrée contre lui, tandis qu’un sourire doux naissait sur mes lèvres. Je murmurai alors d'une voix posée et douce : « Désolée de te déranger. Je comptais aller chasser, et je voulais savoir si tu voulais venir avec moi. »
(c) teenage.dream


Dernière édition par Bella M. Cullen le Sam 27 Déc - 13:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 12 Déc - 0:33





Bella & Edward


I fall in love with you every single day

La journée était ensoleillée, chose rare à Forks pour cette période. J'avais donc décidé de m'isoler un peu, sur le haut d'un sapin pour surplomber la ville. J'aimais me perdre dans l'étendu d'un roman, même si je l'avais déjà lu une centaine de fois, que je connaissais les répliques, l'imagination ne manquait pas à ces moments là. J'attrapais donc un livre qui se trouvait sur l'étagère, poussiéreuse. Shakespeare.. Bon choix. Je partais donc sans plus attendre pour profiter de ce temps magnifique. Bella étant occupée, je décidais de ne pas la déranger. Je partis à toute vitesse, grimpant aisément tel un chat, sur la branche la plus haute du sapin.M'installant, je laissais le soleil illuminait ma peau sans le moindre problème. J'ouvris le roman puis commença la lecture. Je sentis l'odeur subtile de Bella se rapprochait de moi. Notre séparation n'avait pas duré longtemps. Nous n'étions pas fait pour rester loin l'un de l'autre. Je l'entendis grimper à l'arbre voisin. Je me souvenais de la première fois où je l'avais fait monter sur le haut d'un sapin. Elle était accrochée à mon cou, blotti contre le tronc. Je ne sortis pas de ma lecture. Elle se rapprocherait forcément de moi, je la connaissais. Tournant une page, je n'eu pas à attendre longtemps pour sentir sa présence derrière moi. Sa réplique eu le don de créer un rictus au coin de mes lèvres. Me rappelant nos premières rencontres. Nous avions étudié Roméo et Juliette en littérature à cette période là. Sûrement mon oeuvre préférée pour le coup. Je souris ne levant toujours pas le regard et lui répondit par une autre réplique issue du roman, en employant le ton grave que j'arborais habituellement.: Fragilité, ton nom est femme




Je sentis les mains de ma femme glisser le long de ma taille et elle posa son menton sur mon épaule. J'en profitais pour respirer et m'enivrer de ce parfum que j'appréciais tant. Elle me fis la remarque sur l'ancienneté du livre. Je trouve que c'est dans cette période là que les auteurs étaient les plus proches de la réalité d'aujourd'hui. Leur récit était rempli d'émotions et de sincérité. Ce que j'affectionnais le plus. Me voir avec un roman récent serait comme voir Alice sans maquillage: impensable.lui répondis-je en rigolant. Elle me proposa d'aller chassé avec elle. Chose que tout bon vampire amoureux de sa femme ne pouvait refuser. Je décidais avant tout de la plaquer contre le tronc et de l'embrasser langoureusement. Après tout, je m'étais retenu pendant de longues années quand elle était humaine. Je pouvais en profiter maintenant. Je lui murmurais tendrement au creux de l'oreille: Allons chasser.

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Edward Cullen le Ven 12 Déc - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 12 Déc - 1:29



Edward & Bella



« Me voir avec un roman récent serait comme voir Alice sans maquillage: impensable. » Je ne pus retenir un sourire. Il avait raison. Il restait nostalgique pour certaines choses. et c'était l'une des choses qui le rendait un peu décalé de la réalité, et qui faisait que je l'aimais davantage. C'était d'ailleurs ce qui m'avait vraiment marquée lors de nos premières discussions. Ce décalage que trahissaient ses goûts dans le domaine de la lecture, la musique, mais aussi sa gestuelle, et sa manière de parler. Tout cela faisait que la plupart des gens le trouvaient étrange, ce qu'il n'avait apparemment jamais tenté de contredire, à rester muet et "inaccessible" avec les autres lycéens. C'était probablement pour cela que je me sentais si bien avec lui. Je ne m'étais jamais considérée comme quelqu'un de normal, et je ne le serais sûrement jamais.

Nous nous relevâmes peu après que j'aie proposé à Edward de m'accompagner chasser, et je croisai son regard lorsqu'il me fit face. Une fois de plus, comme à chaque fois que ses iris ambrées croisaient les miennes, je retombai éperdument amoureuse de lui. Ce sentiment qui étreignait toujours mon cœur silencieux se prenait une intensité presque douloureuse chaque fois que je le voyais. Et une fois encore, je me perdis dans l'océan doré de ses prunelles. Mais cela ne dura qu'une demi seconde. Je fus interrompue dans ma contemplation lorsque mon mari me plaqua contre le tronc de l'arbre sur lequel nous étions, sans prévenir, avant de sceller ses lèvres aux miennes. Surprise de cet acte que je n'avais pas vu venir, je manquai de lâcher un cri d'étonnement qui s'étouffa dans ma gorge sous l'effet d'une toute autre sensation qui m'envahit, comme à chaque fois que sa peau entrait en contact avec la mienne. Sans que je les commande, mes mains allèrent se perdre dans les cheveux cuivrés d'Edward tandis que je répondais avec tendresse et envie à l'appel de ses lèvres. Soudain l'envie de chasser ne fut plus ma priorité...

Lorsqu'il se détacha de moi, je ne pus m'empêcher d'imaginer l'état dans lequel j'aurais été si j'étais encore humaine : rouge comme une pivoine, échevelée, le souffle court, le cœur prêt à sortir de ma poitrine. Encore sous le choc, je laissai échapper un rire nerveux. « Préviens, la prochaine fois... » fis-je, alors que je ne demandais que le contraire.

Les mots qu'il prononça au creux de mon oreille réveilla ma soif, et je laissai le besoin qu'il venait de déclencher pour plus tard. Nous bondîmes de l'arbre, et nous enfonçâmes un peu plus dans la forêt, cherchant le fumet d'un troupeau d'animaux de préférence, tout en courant. Je regrettais de ne plus être la plus forte de la famille ; il m'était désormais beaucoup moins aisé de courir aussi vite qu'Edward, qui était le plus rapide d'entre nous. Mauvaise perdante que j'étais, je ne le défiai donc pas à la course et me contentai de capter une trace de ce qui allait être notre repas. Une odeur très appétissante finit par me parvenir, que je reconnus pour être la meilleure de toutes, en dehors du parfum du sang humain : un puma. Ces bêtes avaient une odeur plus alléchante parce qu'ils étaient carnivores, contrairement aux biches et élans par exemple qui ne se nourrissaient que de verdure. Je ralentis, tentant de capter combien ils étaient. Trois, à l'est. Edward les avait sentis aussi. Laissant mes instincts prendre les commandes, je fonçai droit sur nos cibles, Edward à mes côtés.

(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 12 Déc - 9:42





Bella & Edward


I fall in love with you every single day

Je sentis le sourire de Bella se posait sur moi. J'avais appris à connaître ses habitudes car je ne pouvais lire en elle. Cela avait rajouté un peu de piquant à notre relation. Cela ne m'avait pas facilité les choses. J'étais d'ailleurs frustré, curieux et en même temps cela me mettait hors de moi. Je devais lui faire confiance. Je devais apprendre à faire confiance à ses paroles. Je penses que c'est pour cela que nous nous entendions si bien.. Je faisais face à Bella. Ses yeux noirs attiraient mon regard. J'avais eu du mal à me faire à l'idée qu'un jour, elle aurait ce regard là, face à moi. Ses yeux marrons m'avaient fais craquer. Mais pour autant, je m'habituais ,jour après jour, à avoir la femme dont je suis tombé éperdument amoureux à mes côtés. C'est une sensation à laquelle on s'habitue rapidement. Et je ne pouvais imaginer passer l'éternité loin d'elle dès à présent. Je me perdu dans l'intensité de son regard, en repensant à mon voyage à Voltera... Quel idiot j'étais à cette époque la. Me jetant avec fougue sur elle, je glissais mes mains dans le creux de ses reins. Je ne voulais pas perdre l'étreinte dans laquelle nous nous étions glissés. Cependant, je sentis les soubresauts de Bella, signifiant que la faim se faisait de plus en plus présente.

"Préviens, la prochaine fois... ". Cette remarque me fit rire. La prévenir enlèverait un peu de piment. Trop à mon goût. Je souriais et la suivit dans la descente que nous entreprenions pour la chasse. J'avais tout comme elle, sentit l'odeur de pumas. Mon plat préféré... Je n'allais pas lui faire cadeau du privilège d'en attraper un avant moi...



J'étais le plus rapide des Cullen et je tenais à ma réputation. Nous ne faisions plus la course depuis longtemps avec Bella... Depuis qu'elle n'arrivait plus à me rattraper. Un sourire en coin se glissa sur mon visage. Je voulais la piquer au vif, et accéléra, frôlant son épaule au passage. Je suivais la piste des pumas, crocs sortis, avec un petit grognement d'excitation.Je sentais la présence Bella derrière moi, essayant de me rattraper. J'accélérai, me jetant à corps perdu sur le puma le plus proche de moi. Croc sortis, je me plongeais au fond du corps de ce puma, assoiffé. J'oubliais la présence de Bella, la faim étant plus forte.. Une fois rassasié, je me relevais, tirant sur ma chemise, essuyant du dos de la main, le coin de ma bouche. Je souris en voyant ma femme, assouvissant sa soif. Je ne pus m'empêcher de rire.
Tu es sans pitié dis moi...

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Edward Cullen le Lun 15 Déc - 0:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Sam 13 Déc - 12:56

hors RP:
 



Edward & Bella



« Frimeur. » avais-je marmonné en faisant la moue lorsqu'Edward allongea la foulée pour me dépasser. Je gardai d'abord ma vitesse initiale mais finis par accélérer pour ne pas le laisser gagner trop de terrain. La partie de chasse était aussi devenue un jeu en l'espace de quelques secondes. Je l'observai bondir sur un des pumas et y planter ses crocs sans attendre. Je contemplai un instant la grâce qui l'animait même dans les moments comme celui-ci où nous nous laissions guider par nos instincts. Je n'avais pas cessé de courir et finis par m'élancer sur le second félin, qui tentait de prendre la fuite en voyant son congénère se faire attaquer. Le troisième ne se fit pas prier et déguerpit sans demander son reste. La bête sur laquelle je m'étais jetée se défendit bravement, mais les coups de griffe étaient vains. Je cherchai le point chaud au niveau de sa gorge et mordit sans plus attendre, étanchant ma soif. Nos deux victimes s'étaient tues et le silence se rétablit dans la forêt, qu'Edward brisa lorsqu'il eut terminé son "repas".  « Tu es sans pitié dis-moi... » Je me détachai de la dépouille de mon puma et me redressai prestement, un léger sourire aux lèvres. Une idée me vint alors. D'humeur joueuse, je décidai de le provoquer à mon tour en faisant quelque chose que je ne faisais pas souvent: lui ouvrir mon esprit. Je ne le faisais que très rarement ; c'était un exercice difficile  qui nécessitait une grande concentration et je n'arrivais jamais à tenir très longtemps. J'avais découvert pendant notre préparation à la venue des Volturi neuf ans plus tôt, que j'étais non seulement capable de diffuser mon bouclier autour de moi, mais aussi de le faire sortir en dehors de mon esprit et de mon corps, de m'en séparer complètement. Cela me rendait vulnérable face aux capacités psychiques des autres vampires, dont celle d'Edward à lire dans les pensées. Peu après la confrontation avec les italiens, j'avais voulu montrer à mon mari tout ce qu'il avait cherché à savoir depuis que nous nous connaissions. Je me souvenais encore de son étonnement lorsqu'il avait enfin pu lire dans mon esprit.

Je me concentrai donc, et obligeai mon bouclier à sortir hors de moi. Lorsque je fus sûre qu'Edward pouvait percevoir mes pensées, je laissai différentes images envahir mon esprit. Celles de nos nuits passées ensemble depuis la toute première jusqu'à la plus récente. Ce n'était qu'une provocation pour me venger du moment où il m'avait prise au dépourvu, quelques instants plus tôt, sur l'arbre. Amusée par sa réaction, je souris davantage. « Sans pitié, moi? » demandai-je d'une voix faussement innocente.
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 14 Déc - 2:19

Edward & Bella

I Fall In Love With You Every Single Day


Bella avait le caractère joueur. Et cela fût amplifier lorsqu'elle fût transformée. Nous pouvions rivaliser dorénavant. Je n'avais plus peur de lui faire du mal. C'était plutôt elle au début qui m'avait causé quelques soucis je devrais dire! Je l'admirais, se relever avec grâce et dignité. Je ne pus m'empêcher de  sourire devant cette scène. Qui aurais cru qu'un jour cela arriverait? Il faut le voir pour y croire. J'étais du genre protecteur envers ma femme. Et je le suis toujours. Oubliant parfois qu'elle est plus forte que je ne l'imagine. J'admirais la beauté irréelle de Bella. Tout chez elle était fait pour faire succomber un humain lambda. Et j'étais heureux de l'avoir à mes côtés. Tout en l'admirant, des voix se firent entendre. Surpris, je regardais tout autour de nous, m'accroupissant près à bondir. Tout à coup, les voix se transformèrent en visions. Bella venait de m'ouvrir son esprit. Chose qu'elle faisait très rarement de part la difficulté d'exécution. Je fermais les yeux pour m'abandonner à ses pensées. Tout à coup, un léger rictus apparu sur mon visage. Elle était en train de penser à toutes nos nuits passées ensemble. De la première, où elle n'était qu'humaine, à la dernière, où nous avions été d'humeur sauvage ce jour là. Mes traits se plissèrent sur mon visage. J'aurais voulu ne pas être déstabilisé par les pensées de ma bien-aimée. Cependant, elle continuait sa torture crescendo. Elle ne me faisait pas de cadeaux pour une fois qu'elle m'offrait ses pensées. Ou plutôt trop de cadeaux pour une seule et même personne. Mes mains se fermèrent. L'envie me gagnait. En devenant vampire, tout est décuplé. La force, la rapidité, mais également les sentiments, les humeurs. L'envie de ma femme en faisait partie. Je revoyais nos deux corps s'entremêlés au son du vent d'hiver à côté d'un feu de cheminée. Qui n'aurait pas envie de recommencer lorsqu'on en garde un magnifique souvenir?

"Sans pitié moi?" lança-t-elle d'une voix faussement innocente. Le déplacement du bouclier de Bella demandait une telle énergie, qu'elle ne pouvait pas tenir éternellement. Une fois ses pensées fermées, je rouvris les yeux, plus déterminé que jamais. Je fixais Bella, le regard plein de malice. La guerre était lancée! Elle avait décidé de jouer, elle m'avait trouvé. Nous étions très taquin l'un envers l'autre. Cela rajoutait un peu de piquant. Je décidais de m'approcher tranquillement de Bella, sourire au lèvre, sans dire mots. Je me figeais devant elle, à quelques centimètres de son visage, nos deux corps blottis. Je lui souriais sûr de moi, passa mes doigts délicatement sur son visage. Je frôlais ses lèvres et disparu à toute vitesse dans l'arbre derrière elle, m'asseyant sur la branche. Ce jeu était terrible pour les deux partis, car cela nous obligeais à contrôler nos pulsions. Mais l'adrénaline que celui ci produisait était tellement plaisant.

made by LUMOS MAXIMA


Dernière édition par Edward Cullen le Lun 15 Déc - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 14 Déc - 22:07



Edward & Bella



Il n'avait pas prononcé un seul mot. Edward s'était contenté de s'approcher lentement de moi, avec ce calme apparent après tout ce que je lui avais montré. Je ne lui avais rien épargné lorsque je lui avais remontré toutes ces images les plus intimes, vécues de mon point de vue, et je n'avais pas eu de mal à constater l'effet de tout cela sur mon mari. Il avait cependant retrouvé ses esprits plus rapidement que je ne l'avais pensé, lorsque mon bouclier revint en moi un peu trop brutalement, comme si je l'avais tenu éloigné de mon cerveau trop longtemps. En réalité c'était surtout que les moments que je me remémorais ne m'aidaient pas à me concentrer totalement, je ne pouvais donc pas garder ma barrière psychique très longtemps en dehors de moi. Je savais déjà où cela allait nous mener. Cela nous menait vers un jeu auquel je perdais malheureusement très souvent.

Immobile, j'observai Edward s'approcher de moi avec ce sourire énigmatique qui voulait tout dire, jusqu'à ce que nos corps se frôlent. Je ne bougeai pas d'un pouce lorsque ses doigts caressèrent avec douceur la peau de mon visage, déclenchant un frisson qui parcourut ma colonne vertébrale.  Une demi-seconde plus tard, il avait disparu, perché dans l'un des nombreux arbres qui nous entouraient. Je levai les yeux vers lui et le fixai un instant, les poings sur les hanches, hésitant à le rejoindre. S'il voyait que je commençais à le suivre, il en profiterait sûrement pour me forcer à lui courir après. Alors, je me contentai de lui adresser un léger sourire, et pris calmement le chemin par lequel nous étions venus. Lorsque je fus hors de sa vue, je grimpai à mon tour dans un arbre et revins en sautant de branche en branche vers l'arbre sur lequel Edward était assis. Je me fis aussi silencieuse que le vent.  Par chance, il ne pouvait me repérer en entendant mes pensées, et mon odeur était toujours présente partout autour de nous, il ne pouvait donc pas percevoir précisément ma trace grâce à ça. Tapie sur une branche à une dizaine de mètres au dessus de celle sur laquelle mon âme sœur était assise, je laissai un rictus se former sur mes lèvres, et bondis.

J'atterris à quelques centimètres de lui et mes bras emprisonnèrent son corps. Sans lui laisser le temps de réagir, je glissai mes lèvres sur son cou et remontai jusqu'à sa mâchoire. Puis ce fut à mon tour de murmurer au creux de son oreille, d'une voix tendre et presque suppliante. « Ne me fuis pas... » Évidemment, je cherchais simplement à le faire céder le premier. Je ne savais pas lequel de nous deux finirait par se laisser aller totalement avant l'autre, mais tout cela ne faisait que commencer.
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 14 Déc - 22:41

Edward et Bella

I Fall In Love With You Every Single Day


Je sentis sous mes doigts les frissons que j'avais provoqué à Bella. Fier de moi, je sautais aisément sur la branche et m'assis. Je calais mon dos contre le tronc, étendit mes jambes et croisa mes bras derrière ce dernier. J'aperçus le sourire que m'adressait Bella et je ne pus m'empêcher de rire. Elle avait osé hésiter un temps! J'étais à deux doigts de gagner. Enfin c'était l'impression que j'avais jusqu'à ce que je vois Bella, s'échappait d'un pas calme et assuré par le chemin que nous avions pris. Elle allait forcément faire demi-tour. A ce jeu là, je gagnais régulièrement pour ne pas dire toujours! J'attendis donc serein en sifflotant l'air de la berceuse que je lui avais écrite. Cependant, Bella n'était toujours pas à mes côtés. J'essayais de sentir son odeur. Mais elle se mélangeait avec la mienne. Je poussais un petit soupir et ferma les yeux pour essayer de l'entendre. Je devais avouer que si elle n'était pas la plus rapide, elle était d'une agilité incroyable. Elle et Alice était redoutable à ce jeu là. Je n'entendais rien. Le vent tranchant les branches des sapins. Le doute commença à envahir mon esprit. *Et si elle était finalement rentrée?* me demandais-je. Pour en avoir le coeur net, je m'avançais doucement sur ma branche puis lança un regard curieux en bas. Personne. Aucune trace de ma femme. Je regardais aux alentours quand tout à coup, une ombre surgit d'un sapin voisin, bondissant sur la branche où je siégeais. Je n'eu pas le temps de réagir que les bras de ma femme se refermèrent sur mon corps. Je sentis ses lèvres douces embrassaient mon cou, remontant jusqu'à ma mâchoire qui se crispa. Elle me connaissait par coeur. Elle savait ce qui me faisait craquer. Mais je ne pouvais pas abandonner. Je ne pouvais pas la laisser gagner aussi facilement. Je sentis son odeur tout contre moi. L'odeur qui m'enivrait chaque jour et chaque nuit. J'eu un petit rire nerveux. J'étais dans mes retranchements. Combien de temps ce jeu allait pouvoir durer avant que l'un de nous craque?

"Ne me fuis pas..." me murmura-t-elle au creux de l'oreille d'une voix tendre et suppliante. Non je ne voulais pas la fuir... J'aurais voulu revivre l'une de ses précédentes pensées... Mais je ne pouvais pas craquer.
Je ne te fuis pas Bella... Par contre toi oui. lui dis-je d'un ton rieur. Ma phrase à peine terminée, je pris le bras de Bella et la fis basculer de la branche. Après tout, le temps qu'elle atterrisse et qu'elle remonte, je serai bien loin.. Mais j'avais envie de jouer un peu. Je descendis avec elle et la plaqua au sol. Généralement, cela partait en bagarre amoureuse. Nous avions de drôles de passe-temps en tant que vampires. Mais lors de la transformation de Bella, elle adorait ce jeu car, étant plus forte, elle pouvait me battre autant de fois qu'elle voulait. Aujourd'hui les cartes étaient redistribuées.

Déclare forfait d'avance si tu veux! Je te laisse 5 secondes...4...3...2...1. Lors de la fin du décompte, je l'embrassa et me releva face à elle, aux aguets. J'étais rapide mais elle était maline. La partie n'était pas forcément gagnée d'avance.

made by LUMOS MAXIMA


Dernière édition par Edward Cullen le Lun 15 Déc - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Lun 15 Déc - 0:37



Edward & Bella


 
« Je ne te fuis pas Bella... Par contre toi oui. » Je ne savais pas ce qu'il mijotait encore, mais je le compris bien vite lorsque je sentis sa main se refermer sur mon bras pour me pousser de la branche. Je me retins de râler et de l'accuser de tricherie, et me contentai de préparer ma réception au sol. Je fus néanmoins surprise de voir Edward sauter de l'arbre à ma suite. A peine nos pieds avaient-ils touché le sol que je me retrouvai plaquée à terre, Edward au dessus de moi. Je décidai alors d'adopter une toute autre stratégie. N'opposant aucune résistance, je m'en tins à planter mon regard qui reprenait peu à peu une teinte ambrée maintenant que j'avais étanché ma soif, dans celui de mon mari, qui semblait prendre un malin plaisir à tenter de me faire céder. Je regrettais de ne plus posséder ma force de nouveau-né, qui me conférait toutes les chances de réussite lorsque nous partions sur ces sortes de combats que je gagnais toujours haut la main. Aujourd'hui, le fait de savoir qu'il m'était possible de perdre me forçait à m'abstenir de riposter de cette façon. « Déclare forfait d'avance si tu veux! Je te laisse 5 secondes...4...3...2...1. » fit-il sans bouger, attendant une quelconque reddition de ma part. « Et puis quoi encore? » marmonnai-je tandis qu'il comptait. Je n'allais tout de même pas lui rendre la tâche aussi facile, il ne fallait pas rêver. Une fois arrivé au bout du décompte, il ne put que constater mon silence qui en disait long sur le fait que je n'étais certainement pas près d'abandonner la partie qui venait seulement de commencer. Edward approcha son visage du mien et scella ses lèvres aux miennes un court instant -bien trop court- et je dus faire appel à toute ma volonté pour ne pas prolonger ce baiser. Je fus à la fois soulagée et davantage frustrée de le voir se relever. Il était vraiment bon acteur, qualité que je lui jalousais, tellement j'étais incapable de mentir à qui que ce soit. Et encore, c'était pire lorsque j'étais humaine. J'inspirai pour m'inciter au calme également, et me relevai à mon tour, mettant en application l'idée qui m'avait traversé l'esprit. « Je devrais rentrer... J'ai un devoir de littérature à rendre pour demain. » Déposant un léger baiser sur le coin de ses lèvres, je tournai les talons et me mis en marche, direction notre cottage. Là où je souhaitais l'attirer, et où de toute façon il serait obligé de revenir. « Oh, et il faut que j'essaye aussi ces sous-vêtements de dentelle qu'Alice m'a fait acheter hier... » ajoutai-je innocemment sans me tourner vers lui, continuant de marcher à la vitesse d'un humain lambda. J'attaquais là avec quelque chose qui, j'en étais certaine, ne le laisserait pas indifférent. Je savais que ce genre de choses ne le laissait pas de marbre, au vu de tous les ensembles qui n'avaient pas survécu plus d'une nuit. J'avais cessé depuis longtemps de compter les restes de sous-vêtements que j'avais été obligée de jeter ces neuf dernières années. « N'oublie pas ton livre avant de rentrer, ça serait dommage qu'il passe la nuit dehors, tu l'as laissé sur l'arbre tout à l'heure. » terminai-je en lui lançant un ultime regard, retenant un sourire moqueur. Je ne serai pas celle qui se laisserait avoir aujourd'hui. Pour couronner le tout, en continuant ma progression, je poussai de nouveau mon bouclier hors de mon esprit, le laissant capter de toutes nouvelles images, non pas celles de nos nuits passées, mais celles de ma propre imagination. Je n'avais même pas honte de lui faire ça. Tous les coups étaient permis, non?
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Lun 15 Déc - 10:04


Bella Ҩ Edward
I fall in love with you every single day


La sensation que me procurait nos deux corps enlacés était difficile à combattre. Je m'arrachai à contre coeur de cette étreinte parfaite à laquelle Bella s'était abandonnée. Ses yeux ambrés étaient plongés dans les miens. J'avais vu des centaines voir des milliers de vampires... Mais jamais aucun n'a eu un regard aussi marquant. C'était sûrement dû au fait que nous n'avions pas besoin de nous parler, Bella et moi, pour nous comprendre. J'étais surpris par son attitude cependant. Bella ne semblait pas perturbée par la chute, ni même le fait de se retrouver au sol. Je savais que Bella était une très mauvaise comédienne. Donc elle ne jouait pas à ce jeu avec moi.

Je me relevais en sachant pertinemment que si Bella acceptait le duel, je gagnerai. Je retroussais donc mes manches, souriant, fier, face à ma femme qui se trouvait toujours au sol. J'entendis son inspiration, habitude que nous sommes obligés de garder lorsque nous fréquentons les humains. Cela fait parti de notre couverture, mais à quoi bon respirer étant donné que nous sommes déjà morts? J'eu donc un petit rire moqueur envers ma femme. Si elle respirait aussi fort, c'est qu'elle avait du mal à se contrôler.
Prête à craquer, avant même le début. lui dis-je en la taquinant. Enfin, à force d'être trop sur de moi, je n'avais pas vu la ruse de ma femme. La ruse était quelque chose qui me manquait depuis toujours. Bella se leva, gracieusement, puis se rapprocha de moi. Elle était bien loin la Bella, étourdie, maladroite. Celle qui me faisait craquer. Celle que je protégeais constamment. D'ailleurs, j'avais gardé cette habitude à son grand désespoir de temps en temps. Sa démarche était assurée, féminine, Bella avait assimilé les cours d'Alice avec facilité! Je souris à son approche, d'un air vainqueur.
Je devrais rentrer... J'ai un devoir de littérature à rendre pour demain. Mon visage se transforma immédiatement, d'étonnement car je n'avais pas prévu ça, et je n'étais même pas au courant. Cela faisait 9 ans que Bella restait au lycée de Forks. Elle a arrêté depuis bien longtemps ses révisions. Puis même les devoirs, nous connaissons toutes les réponses. Le plus dur est de faire semblant de se tromper. Bella ne pouvait pas se défiler comme ça. Elle déposa un baiser au bord de mes lèvres sans que j'ai la moindre occasion de riposter, ou de réagir, partit en direction du cottage. Elle voulait me piéger, m'obliger à la rejoindre. La suivre tout simplement. Un pas dans sa direction et elle avait gagné. Car je ne pourrais m'empêcher de la suivre. Je baissais la tête pour ne pas affronter son regard. Je n'aurais pas la force de résister.

Oh, et il faut que j'essaye aussi ces sous-vêtements de dentelle qu'Alice m'a fait acheter hier.... J'eu un petit rire ironique. Pourquoi cela ne m'étonnait pas. Je décidais de ne pas bouger. Alice, Alice, Alice... Tu me redevras ça un jour... marmonnais-je d'une voix à peine audible. Ma soeur et Bella étaient généralement de mêche lorsqu'il s'agissait de me faire tomber, enfin retomber, sous le charme de ma femme. Alice s'amusait à refaire la garde-robe de ma femme continuellement. Bon il est vrai que les sous-vêtements de ma femme ne duraient guère longtemps. Tout comme les meubles, les coussins, les rideaux, les tapisseries. En repensant à tout ça je relevais la tête et regarda ma femme, en souriant.

N'oublie pas ton livre avant de rentrer, ça serait dommage qu'il passe la nuit dehors, tu l'as laissé sur l'arbre tout à l'heure. Je n'eu pas le temps de lui répondre que de nouvelles images surgirent dans mon esprit. La scène était lointaine. Je distinguais deux corps entrelacés. Puis je me vis. C'est à ce moment que je compris que Bella était, une fois de plus, entrain de me partager ses pensées. Chose qu'elle faisait rarement. Alors deux fois en moins d'un jour, c'était de la torture. Enfin pour moi. Bella, s'il te plaît. Pas ici! lui demandais-je d'un ton suppliant. N'étant pas habitué à voir les pensées de ma belle, je n'arrivais pas à les filtrer, ni même les contrôler. Je subissais, enfin vivais, tout ce qu'elle désirait me laisser apercevoir. Un soupir s'échappa. Et si je laissais ma femme gagner pour une fois. Après tout, cela fait tellement de temps que j'essaie de tout gérer, que lâcher prise pourrait être envisagé. Je partis à toute allure cherchait mon livre. Etant donné que Bella préférait marcher sur le chemin du retour, j'aurais le temps de la rattraper. Une fois le livre en main, je traversais la fôret de sapin à toute vitesse, d'arbre en arbre et arriva au dessus du chemin où se trouvait Bella. Je sautais et atterrit à ses côtés. Je glissais délicatement ma main dans la sienne et sourit en la regardant. Je venais de déclarer ma défaite. Mais au fond, j'étais le gagnant, j'avais une femme qui me ferait trouver l'éternité trop courte pour vivre à ses côtés.
Ce n'est que partie remise rassures toi. lui dis-je d'un ton joueur. Je savais pertinemment que la journée ne faisait que commencer.


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Lun 15 Déc - 18:06



Edward & Bella



 « Bella, s'il te plaît. Pas ici! » La phrase qui sonnait comme une supplication eut le mérite d'étaler un large sourire vainqueur sur mon visage, qu'Edward ne vit pas puisque je lui tournais le dos. Un ricanement m'échappa et je continuai encore quelques secondes à lui envoyer ce qui me venait en tête, avant que mon bouclier ne se rappelle à son bon souvenir, reprenant sa place en claquant tel un élastique dans ma tête, m'arrachant une grimace. Ça serait tout pour aujourd'hui, niveau pouvoirs, si je ne voulais pas m'infliger une migraine. Tout en marchant, je tendis l'oreille. Edward ne semblait pas m'avoir emboîté le pas. L'espace d'un instant, j'eus un doute. Allions-nous encore devoir nous battre l'un contre l'autre, et contre nos propres envies? Finalement, je pus bientôt sentir la présence d'Edward aux alentours, et je sus avec un certain soulagement que le jeu était terminé pour l'instant. Et que j'avais gagné, ce qui n'était que très rarement le cas. Edward savait toujours se montrer plus flegmatique et plus patient que moi. Honnêtement, je n'aurais pas été sûre d'être capable de résister à un nouveau round dans ce jeu de séduction. Il avait toujours ce don pour me faire céder, peu importe le temps que ça prenait, j'admettais volontiers être la plus faible de nous deux dans ce domaine. Je ne me lassais jamais de ses baisers, de ses caresses qui me faisaient perdre la raison.

Je ne pris pas la peine de lever la tête pour le chercher du regard, sachant qu'il me rejoindrait de toute façon. Un bruit étouffé se fit entendre près de moi, là où il venait d'atterrir. Sa main chercha la mienne et je le laissai avec plaisir la prendre. Savoir mon mari près de moi m'apportait tellement à chaque instant, et chaque fois que ma peau entrait en contact avec la sienne me rassurait. Je ne me sentais entière que lorsqu'Edward était avec moi. La période durant laquelle il s'était exilé à Volterra avait suffit à me le faire comprendre. Jamais aucune douleur physique n'avait été aussi difficile à supporter que celle qui avait étreint mon cœur pendant ses longs mois d'absence, durant lesquels je pensais ne plus jamais le revoir. Je chassai cette période douloureuse de mon esprit, et m'estimai heureuse d'avoir ramené mon bouclier à moi avant de m'être mise à repenser à tout cela. Edward s'en était voulu suffisamment, inutile d'en rajouter une couche en lui laissant entendre les souvenirs de ces moments qui avaient été insupportables pour lui comme pour moi. Sa voix de velours me sortit totalement de mes pensées. « Ce n'est que partie remise rassures toi. » Je tournai la tête vers lui et lui adressai un sourire empli de douceur en réponse au sien. Il me ferait probablement payer cet "affront" d'une façon ou d'une autre, je n'avais aucun doute là-dessus. Et il savait parfaitement comment s'y prendre. Mais peu m'importait, je savourais ma victoire pour le moment. « Je pensais que tu tiendrais plus longtemps.... » Main dans la main, nous continuâmes ensemble notre chemin en direction de notre cottage qui avait toujours autant de charme, avec le rosier qui grimpait le long du mur, et son minuscule lac dissimulé derrière la bâtisse, au beau milieu de plantes diverses. J'ouvris la porte et entrait dans notre logis que j'aimais tant, qui avait vu grandir notre fille et prospérer notre vie parfaite. Le soleil avait disparu derrière des nuages qui assombrissaient Forks, et rendait ce début d'après midi soudain plus maussade. Le feu qui crépitait encore faiblement dans la cheminée rendait tout de même l'atmosphère plus joyeuse et chaleureuse. Je m'emparai d'une bûche sur le tas jouxtant la cheminée et la posai dans le foyer pour ne pas que les flammes s'éteignent. Un instant, j'observai le feu réconfortant reprendre de plus belle, et revins auprès d'Edward, dont la beauté accentuée par la lueur des lumières orangées de la pièce me fit tressaillir une fois de plus. Ma main caressa sa joue se fraya un chemin jusqu'à ses mèches cuivrées avec tendresse tandis que je posais mon front contre le sien en fermant les yeux. Je pourrais rester des heures ainsi, tout près de lui « J'ai menti à propos du devoir de littérature. » fis-je presque dans un murmure, les yeux toujours clos, un demi-sourire naissant sur mes lèvres. Comme s'il était utile de le préciser.

Oui, j'avais peut-être gagné cette partie, et Edward sortait vainqueur de la plupart des autres, mais finalement nous obtenions tous les deux ce que nous cherchions. Nous luttions toujours contre quelque chose que nous désirions et que chacun tentait d'éveiller chez l'autre. Et cela se terminait toujours de la meilleure des manières. Au final, il n'y avait que des gagnants.
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Lun 15 Déc - 20:20

Edward & Bella

I Fall In Love With You Every Single Day


Je marchais sans un mot aux côtés de Bella. J'avais appris à apprécier ces moments de silence. Je me souvenais de notre première rencontre. Une petite grimace se dessina au coin de mes lèvres. Je pouvais m'estimer heureux que Bella soit quelqu'un de têtue et qu'elle ne m'ait pas écouté. Notre histoire n'avait pas été des plus simples. Mais cela nous a rendu plus fort. Je ne pourrais me passer de son odeur, de ses gestes, de ses sourires, de son rire qui perfore les murs de notre chambre lorsque nous passions des moments tout les deux. Notre complicité était la force de notre relation.

Je pensais que tu tiendrais plus longtemps..... Cette remarque me fit rire. J'étais le premier étonné de mon abandon soudain. Mais aujourd'hui je n'avais pas envie de me battre. Je désirais seulement sentir le corps de ma femme contre le mien, le creux de ses reins entre mes mains. Alors pourquoi se torturait soi-même? Je préférais lui laisser la joie de gagner cette manche. J'aperçus notre cottage à travers ce décor somptueux. Ma famille nous l'avait offert après notre mariage. Tout avait été pensé sur mesure. Le dressing de Bella remplit par Alice, ma bibliothèque par mon père et j'avais préparé la chambre de Renesmée avec tout le monde, comme cadeau pour Bella. Car sa grossesse n'avait pas été évidente. Et encore les mots sont faibles... C'était un mauvais souvenir pour moi. Surement la période la plus dure à vivre. Les nuages apparaissaient, annonçant la pluie et le tonnerre. Nous profitions de ce temps pour jouer au base-ball en famille. Jusqu'au jour où... Non je ne veux pas y penser. J'entrais dans notre cottage douillet et chaleureux. Quitte à vivre l'éternité, autant être bien installé... J'observais Bella s'occuper du feu. Je m'appuyais contre l'énorme meuble en ébène. Les flammes reflétaient sur le corps de ma femme, lui donnant un côté soyeux. Sa peau brillait comme un diamant. Elle s'approcha de moi, j'ouvris mes bras et blotti son corps contre le mien. Je refermais mes bras sur elle. Je sentis ses doigts se glissaient entre mes mèches rebelles. Je descendis mes mains le long de ses hanches. Elle posa son front contre le mien et  ferma ses yeux. Je souris et en profites pour embrasser langoureusement ma femme. Ce baiser représentait tout l'amour que j'avais pour elle. Je sentis mon souffle se saccader, l'envie prenait le dessus. Je sentis mes muscles se raidir, ma poigne augmentait. Je fis volte-face et plaqua Bella contre le mur. Heureusement qu'elle n'était plus humaine... Je descendis mes baisers le long de son cou, lui mordille le lobe de l'oreille, et lui murmure:

Toi, moi et une maison... Je ne finis pas ma phrase, étant donné que nous connaissions tout les deux la suite. Je commençais donc à déboutonner la chemise de Bella tout en continuant de l'embrasser avec toute la fougue dont je pouvais faire preuve. Je plaquais ses mains contre le mur et continuais à l'embrasser amoureusement. Je ne pus m'empêcher d'avoir un petit rire, ironique et de murmurer aux creux de l'oreille de ma femme.

Tu vois, je gagne toujours chérie Je pris Bella dans mes bras et l'emmena sur le canapé, je glissais son corps entre le sofa et le mien et continuais l'étreinte que nous avions débuté. On avait plus qu'à espérer que Renesmée ne rentre pas maintenant!

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 19 Déc - 22:20



Edward & Bella



Mon front contre celui d'Edward, blottie tout contre lui, je profitai de ce moment de flottement paisible, qui ne fut pas bien long. Je sentis ses mains faire leur chemin jusqu'à mes hanches. Sans prévenir, ses lèvres cherchèrent les miennes et les trouvèrent sans attendre, avec douceur, amour. Il était impossible de décrire tout ce que sa tendresse m'apportait. J'avais tellement besoin de son amour que ça en faisait presque mal. Sa respiration ne tarda pas à se faire plus rapide, et la mienne fit de même, comme en parfaite coordination. Mes mains se firent plus pressantes dans ses cheveux, les agrippant doucement. Une seconde plus tard, Edward me plaquait au mur avec une telle vigueur que le mur en question manqua de se retrouver abîmé. Heureusement pour notre beau cottage j'amortis le choc pour qu'aucune fissure ne soit crée par cette passion inassouvie dont faisait preuve Edward. Il était rare qu'il se laisse aller de cette manière, mais peu importe la façon dont il s'y prenait, je suivais toujours avec bonheur. Ses lèvres se glissèrent jusqu'à mon cou, m'arrachant un nouveau frisson ainsi que mes premiers soupirs. Presque instinctivement, je rejetai la tête en arrière comme pour lui offrir mon cou dans son entièreté. Mes doigts parcouraient la moindre parcelle découverte de sa peau. Une vague de chaleur parcourut mon corps tout entier lorsqu'il remonta jusqu'à mon oreille pour la mordiller et souffler : « Toi, moi et une maison... » Ses mots et ses gestes allaient finir par me rendre folle. Il laissa volontairement sa phrase en suspens, mais il n'avait pas besoin de paroles pour que je devine la suite... Je fermai les yeux et réprimai un sourire, tandis que ses doigts déboutonnaient ma chemise bien trop lentement à mon goût, ses lèvres douces revenues à l'assaut des miennes. Je me délectai de ce contact dont je ne me lasserais jamais, comme si tout cela était vital. J'étouffai une exclamation contre ses lèvres lorsqu'il plaqua avec autorité mes mains contre le mur. J'étais comme à sa merci, et bizarrement, je n'avais aucune envie de résister.

« Tu vois, je gagne toujours chérie. » était-il de nouveau venu susurrer à mon oreille d'un ton rieur.   Tout comme je gagne à chaque fois... voulus-je rétorquer. Mais il captura de nouveau mes lèvres et j'oubliai tous les mots qui puissent exister. Une fois de plus je me demandai pourquoi nous nous adonnions toujours à ce jeu qui ne consistait qu'à nous tenir éloigné l'un de l'autre, à lutter contre ce que nous voulions plus que tout au monde. A la fin le jeu cédait la place à la véritable passion qui nous animait, et qui ne cessait de croître au fil du temps. Après neuf années de mariage rien ne me lassait, rien ne me donnait envie de m'éloigner. J'étais toujours aussi dépendante de mon mari, voire même plus qu'avant. Je m'abandonnai totalement à mon époux lorsqu'il me souleva de terre entre ses bras. Emprisonnant sa taille à l'aide de mes jambes, je me laissai porter jusqu'au canapé qui faisait face à la cheminée et sur lequel il me déposa avant de se placer au dessus de moi pour fondre sur mes lèvres une nouvelle fois. J'y répondis avec ardeur comme si c'était la dernière fois que je pouvais le toucher. Ce qui était une idée ridicule étant donné que je pouvais l'avoir à tout jamais. Jusqu'à ce qu'il ne veuille plus de moi, en tous cas. Ce jour là causerait ma perte. Il m'était tout simplement inconcevable de vivre sans Edward. Je chassai cette horrible idée de mon esprit et me focalisai sur le moment présent, sur le corps de mon mari contre le mien, qui ne réclamait qu'amour. Mes mains pressantes eurent raison du haut d'Edward qu'elles déchirèrent sans que je m'en aperçoive réellement.

... Bon d'accord, je pouvais bien lui reprocher d'écourter sévèrement la durée de vie de mes sous-vêtements, mais je n'étais pas non plus un modèle de sagesse dans ce domaine. Je marmonnai un « Désolée.. » qui se perdit dans un soupir. Désolée? Je ne l'étais même pas. Le reste des vêtements de mon époux subirent le même sort dans les secondes qui suivirent et mes mains purent enfin partir à la découverte de ce corps que je connaissais par cœur et que je ne cessais pourtant pas de désirer. J'effleurai ses bras, ses épaules, son dos, descendant jusqu'à ses hanches avant de faire le chemin inverse. Je finis par nous faire basculer et c'est au sol que nous atterrîmes, moi au dessus de lui cette fois. J'en profitai pour détacher mes lèvres des siennes et les laissai explorer son corps, m'attardant sur son cou que je mordillai avec passion ; dévorant le reste de sa peau pâle et douce que j'avais la chance et l'immense honneur d'être la seule à pouvoir toucher de cette manière. Edward était mien, à mon plus grand bonheur, et je m'en émerveillais chaque jour.
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 19 Déc - 23:31






I fall in love with you every single day


Edward & Bella



La relation fusionnelle que j'entretenais avec Bella était sans limites. Je savais définir chaque soupir, chaque sourire et instinctivement je réagissais aux signaux que son corps m'envoyait. Nous avions un besoin irrépressible l'un de l'autre. Le simple son voluptueux de sa voix me donnait envie de m'offrir corps et âmes à la femme qui embellissait mon éternité. Je sentais ses mains s'accrocher à mes cheveux, comme si toutes attaches étaient bonnes à prendre. Je sentis un frisson la parcourir au contact de mes lèvres. Ce qui me décrocha un petit sourire, victorieux. Dans un soupir, Bella bascula sa tête en arrière, laissant son cou à portée de mes lèvres que je glissais délicatement tout contre sa peau. Quelques années auparavant, je n'aurai même pas pu approcher mon visage du sien non sans douleur.. Mon corps se raidit au passage des mains de Bella. Je fermais les yeux pour profiter de cette sensation de bien être qui m'envahissait à chaque fois que j'étais perdu dans ses bras.

Je ne pouvais plus le nier, j'avais terriblement envie d'elle. Et faire durer la chose ne serait que torture pour nous deux. Je sentis ses jambes emprisonnaient ma taille, je resserrai l'étreinte qui nous unissait de peur de la perdre. Je ne fis pas attention au canapé ni même à la table qui se trouvaient sur notre passage... Comme à notre habitude. Je sentis ses mains appuyaient sur mon torse, ma chemise partit peu de temps après en lambeau. Une habitude qu'avait prise Bella. Enfin que nous ne pouvions nous empêcher de faire. La passion et la tension qui nous habitaient dans ces moments là passaient au dessus de toute conscience. Tout ce qui nous séparait l'un de l'autre, nous le percevions comme des obstacles. L'ardeur qui nous habitait était habituelle. Nous vivions chaques jours comme si c'était le dernier que nous avions à vivre l'un avec l'autre.

Un léger "Désolée" arriva à mon oreille, qui eut le don de me faire rire. Depuis quand s'excusait-elle de vouloir me faire l'amour? Rapidement, je me retrouvais nu contre ma femme, sentant ses mains redécouvrir chaque partie de mon corps, qu'elle connaissait pourtant parfaitement. Je sentis ses doigts se refermaient sur mes épaules, laissant une empreinte de griffure qui s'effaça l'instant d'après. Je laissais échapper un soupir devant cette tension qui nous attisait. Je descendis mes mains dans le creux de ses reins puis en posa une sur ses fesses, rapprochant nos bassins l'un de l'autre. J'embrassais avec hardiesse les lèvres de ma dulcinée.

Elle nous fit basculer au sol tout en prenant le dessus. Je souriais et me redressais pour aller déposer mes lèvres sur ses épaules et je descendis mes baisers jusqu'à sa poitrine. Je refermais mes lèvres contre les siennes dans un dernier soupir. Je fermais les yeux et me consenti aux corps de ma femme. Nous ne nous torturerions plus aujourd'hui.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Sam 20 Déc - 1:59



Edward & Bella



Mon corps entier frémissait sous les caresses de mon mari. La condition de vampire décuplait nos sens, nos sensations, et nous libérait de tout besoin humain susceptible d'interrompre ce genre de moments qui pouvaient donc se prolonger autant que nous le voulions. Si je ne me forçais pas à être raisonnable je crois que je ne parviendrais jamais à me détacher d'Edward. La chaleur irradiait au creux de mes reins et se propageait dans mes veines. Edward avait de nouveau laissé ses lèvres courir le long de mon cou, osant descendre jusqu'à ma poitrine, et je glissai mes mains autour de sa nuque pour le serrer contre moi dans un geste presque possessif, comme s'il était possible de rapprocher davantage nos deux corps enlacés. Soudain, la sonnerie du téléphone portable d'Edward retentit dans la pièce, nous tirant de notre étreinte. Un grognement m'échappa et avant que mon mari n'amorce un geste, je marmonnai d'une voix quasiment implorante « Laisse sonner... S'il te plaît.. » Si c'était urgent, ils rappelleront, n'est-ce pas? Edward ne décrocha donc pas et je l'en remerciai intérieurement. Nous pûmes reprendre là où nous nous étions arrêtés, le besoin de l'un pour l'autre reprenant ses droits. Nos soupirs se mêlaient, tandis que nos hanches fusionnaient avec douceur. Au dehors, l'orage éclata, déchaînant les premiers coups de tonnerre qui accompagnaient les flash des éclairs. Nos lèvres se trouvèrent de nouveau dans un ballet dont nous ne nous lassions pas. Nos deux corps s'unirent dans ce moment qui n'appartenait qu'à nous, durant lequel je faisais de mon mieux pour lui transmettre tout l'amour inconditionnel que je lui portais, dans l'espoir qu'il comprenne combien ce que je ressentais pour lui était fort. Quelque chose qu'on ne pouvait pas décrire avec des mots, pas plus qu'avec des gestes. Enfin, pendant un instant, nous ne fûmes plus que chaleur, délice, volupté. Entre deux soupirs, je murmurai au creux de son oreille à quel point je l'aimais. Puis, l'esprit encore embrumé de ces instants enivrants, je déposai un ultime et tendre baiser sur ses lèvres avant de me détacher légèrement de lui, presque à regret. Mon visage vint s'enfouir dans le creux de son cou et profitai de l'odeur si délicieuse de mon âme sœur. Je laissai le bout de mes doigts caresser le contour de son visage, s'attardant sur l'arrête de sa mâchoire, comme pour m'imprégner de ses traits. L'orage grondait toujours au dehors et la pluie frappait sur les carreaux de notre chez-nous, dans ce bruit qui autrefois me berçait, lorsque j'avais du mal à trouver le sommeil. Cependant ce fut mon téléphone cette fois-ci qui se fit entendre. Restant obstinément blottie contre Edward, je refusai catégoriquement de le lâcher pour décrocher ce stupide téléphone. La sonnerie finit par se stopper... Pour repartir de plus belle. Comprenant qu'on ne nous laisserait pas tranquilles tant que nous n'aurions pas répondu, je me levai brusquement et fondis sur mon cellulaire. Une grimace déforma mon visage lorsque je découvris l'identité de notre élément perturbateur. « Ta chère sœur... » sifflai-je à l'attention d'Edward avant de décrocher.

« Bella! Désolée, je sais que je vous dérange, mais... » La voix de ma belle-sœur fusa sans attendre. « Alice!... » la coupai-je d'un grondement. Ce petit lutin n'avait donc aucun respect de la vie privée? De son frère et sa belle-sœur, en plus? « Oh, ne commence pas hein, j'ai déjà attendu que vous ayez fini... » Un sifflement offusqué de ma part la dissuada de terminer cette phrase. Je lançai un regard mêlant exaspération et outrance à Edward qui bien entendu entendait tout. J'imaginais aisément la couleur cramoisie qu'aurait pris mon visage si du sang circulait encore dans mes veines. « Qu'est-ce qui se passe? » demandai-je dans un soupir las. « Toi et Edward, à la villa, tout de suite. Et enfilez des vêtements... » Une soudaine envie de meurtre envers une petite brune me titilla, et je me fis violence pour ne pas broyer le combiné entre mes doigts. Je m'abstins également de relever sa moquerie, me promettant de la lui faire regretter plus tard. Si elle nous appelait alors qu'elle savait ce que nous faisions, c'était que ça devait être important. « Tu as vu quelque chose? » marmonnai-je entre mes dents pour ne pas tourner tout cela en dispute sanglante. « Dépêchez-vous! » fut la seule réponse que j'obtins avant qu'elle ne me raccroche au nez. Je m'incitai au calme et me tournai vers mon mari. « Rappelle-moi comment on a fait pour ne pas l'avoir assassinée sauvagement depuis qu'on la connaît? » râlai-je en me penchant vers lui avec une mine boudeuse pour quémander un baiser avant de me diriger vers l'immense dressing qui nous était destiné pour piocher des vêtements au hasard que j'enfilai à la hâte. Alice avait intérêt à avoir une bonne raison de nous avoir fait venir.
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Sam 20 Déc - 11:35






I fall in love with you every single day


Edward & Bella






La pluie s'abattait contre les carreaux de nos fenêtres. Le feu ,qui crépitait dans la cheminée, illuminait ce moment de grâce que nous nous accordions. Les mains de Bella descendirent le long de ma nuque et me rapprocha au plus près d'elle. S'il n'était pas possible de ne faire qu'un, nous nous en rapprochions au maximum. Je fis glisser Bella en dessous et plaçant une main à côté de son visage et descendant la seconde le long de sa cuisse, continua l'étreinte passionnelle à laquelle nous nous adonnions. La chaleur que nos corps dégageaient me semblait tellement irréelle. Des grognements me furent arracher par les coups de reins cadencés auquel ma femme se livrait. Je plaçais mon visage dans le creux de son cou, prêt à le mordre quand un bruit qui me paraissait tellement lointain me sortit de la frénésie qui s'était emparé de nous. Je me redressais légèrement, frustré qu'un imprévu vienne sacrifier ce moment d'amour si parfait. Le grognement de Bella me ramena à la réalité. Je caressais délicatement le visage de ma bien-aimée.

« Laisse sonner... S'il te plaît.. » me demanda-t-elle d'une voix implorante. La respiration saccadée, j'acceptais d'un baiser langoureux la demande de ma femme. Qui aurait abdiquer devant le somptueux sourire que je lui prodiguais. Je succombais à l'éclat de beauté de ma muse. Comme si elle m'avait ensorcelé en un seul regard. Le besoin incoercible de son corps reprenait le dessus. Nos hanches, nos souffles étaient en parfaite harmonie. Sa voix haletante me murmurait à quel point la flamme était brûlante et toujours présente. Je ne me lasserai jamais d'entendre ces mots. Même si rien au monde n'avait été créé pour qualifier l'amour que nous avions l'un pour l'autres. L'étreinte fût rompu par Bella. Elle avait pris l'habitude d'être raisonnable dans les moments les moins sages que nous vivions. Elle était ma conscience quand je faisais preuve de fougue dans ces circonstances. Mon côté vampirique et les siècles de patience que j'avais vécu me rendait insensé.

Bella posa ses lèvres ardente de désir contre les miennes et se détacha de ma chair, s'allongeant à mes côtés dans mes bras. Je fermais les yeux, sentant le souffle entrecoupé de ma femme dans mon cou. J'apposais délicatement mes lèvres contre son front, simplement heureux. Je ne voulais briser en aucun cas le silence. Juste la sensation que me provoquait le corps de Bella contre le mien suffisait à mon âme. L'orage creva le ciel et les éclairs éclairèrent le ciel comme si tout avait été en suspens durant ce temps que nous nous étions accordés. Ses doigts dessinaient ma mâchoire qui se serra, pris de frissons. J'adressais un sourire, conquis à Bella tout en l'embrassant délicatement. J'aurais pu rester l'éternité contre elle... Mais toutes les bonnes choses ont une fin. La sonnerie de Bella retentit à proximité de nous. J'apercevais son téléphone vibrait sur le meuble de l'entrée. Un soupir s'échappa, dépité. Qui pouvait bien nous dérangeait une fois de plus. Je serrais l'emprise de mes bras sur Bella pour essayer de l'empêcher de se lever. Mais ce fût en vain. Le téléphone résonna une fois de plus dans le salon. Je n'eus pas le temps de réagir que Bella était déjà à côté de ce dernier.

Ta chère soeur... me dit-elle d'un ton contrarié. Je me redressais, admirant les courbes somptueuses de ma femme en prêtant attention à la conversation que les deux filles auront.

"Bella! Désolée, je sais que je vous dérange, mais..." Je ne pus m'empêcher de rire lorsque j'entendis la voix d'Alice.. Je pense que ma soeur faisait partie des personnes les plus pétulantes que j'ai eu la chance de rencontrer... J'aurai voulu être capable de lire dans les pensées par téléphone.. Cela nous aurait peut-être évité une crise de colère de la part de Bella. Car voyant le visage agacé de ma femme,je savais que si Alice n'avait pas une bonne raison de nous appeler, elle risquait de se faire réprimander fortement!

« Oh, ne commence pas hein, j'ai déjà attendu que vous ayez fini... » Je me pris la tête entre les mains lorsque j'entendis ma soeur prononçait ces quelques mots... Rien que l'idée qu'elle puisse voir nos moments intimes me donnait la nausée.. La joie d'avoir une soeur voyante... Nous n'avions plus d'intimité. J'entendis le sifflement offusqué de Bella. Nous étions d'accord sur ce point là au moins. La conversation avait déjà assez duré à mon goût. Ma femme était loin de moi depuis trop longtemps. Je savais donc que notre moment tendresse venait de prendre fin. Je me relevais agilement tout en me dirigeant près de Bella. J'allais prendre des affaires dans le dressing car si Alice n'avait rien dit, c'était qu'elle comptait nous faire venir à la villa. Chose qu'elle confirma non sans humour, peu de temps après.

« Toi et Edward, à la villa, tout de suite. Et enfilez des vêtements... » J'aurais aimé pouvoir lire dans les pensées de Bella à ce moment là pour voir les envies qu'Alice venait de lui procurer! Je me demandais comment cela se faisait qu'aucune guerre de belles-soeurs n'avait encore éclaté... Car Alice était vraiment sans gênes d'un côté. Mais elle nous avait sauvé tellement de fois, que nous lui en étions reconnaissants. J'enfilais le premier Tee-Shirt qui se trouvait sur la pile de linge que Bella avait rangé, puis cherchant un jean, entendit ma femme s'approchait de la penderie. Je n'avais pas entendu la fin de la conversation des deux femmes, perdus dans mes pensées.

« Rappelle-moi comment on a fait pour ne pas l'avoir assassinée sauvagement depuis qu'on la connaît? » me demanda-t-elle en râlant, ce qui eu l'habilité de me faire rire. Bella avait gardé son côté un peu bougon qu'elle arborait dans sa vie humaine.

Tu sais tout comme moi que sans Alice, nous ne serions pas là lui répondis-je tout en lui accordant le baiser qu'elle me demandait. Je gardais mes bras autour de sa taille, le temps qu'elle choisisse les vêtements qu'elle porterait.

Puis si Alice a vu quelques choses, nous devons lui accorder le bénéfice du doute.. Ses visions nous ont été terriblement utiles durant des années.lui murmurais-je au creux de l'oreille, pour essayer de la détendre. Je déposais un baiser dans le creux de son cou.

Oh et puis... N'oublie pas que je t'aime Madame Cullen. lui dis-je tout en passant une main dans mes cheveux décoiffés pour essayer de les ranger, ce qui était peine perdu. Je n'arrivais pas à dresser ma chevelure depuis maintenant des siècles. Cela faisait partie intégrante de mon charme. Je laissais Bella se préparait tout en rangeant le désordre que notre corps à corps avait produit. On ne savait jamais, si Renesmée rentrait avant nous, je ne voulais pas que notre fille voit le carnage que la passion amoureuse qui nous hantait à sa mère et moi, produisait à son paroxysme..


© Codage By FreeSpirit




Dernière édition par Edward Cullen le Dim 21 Déc - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 21 Déc - 2:22



Edward & Bella



« Tu sais tout comme moi que sans Alice, nous ne serions pas là. » Oui. Et moi la première. Sans elle, je serais morte depuis un bout de temps, tuée par James. Mourir ne m'avait jamais dérangée en soi, mais quand je pensais à tout ce que j'aurais manqué si j'avais perdu la vie cette fois là, je remerciais les dons d'Alice. Et malgré toutes les fois où je pouvais bien la maudire, je l'aimais comme une sœur. Une sœur intrusive, sans-gêne et extrêmement agaçante pour une si petite personne, mais une sœur tout de même. « Puis si Alice a vu quelques choses, nous devons lui accorder le bénéfice du doute.. Ses visions nous ont été terriblement utiles durant des années. » ajouta Edward dans un murmure à mon oreille. Son souffle contre moi, ses bras enroulés autour de ma taille et ses fines lèvres qui s'aventurèrent une seconde sur mon cou m'arrachèrent un gémissement plaintif et frustré. Il ne m'aidait pas vraiment à me motiver pour sortir... « Je sais. » soupira-je en rassemblant toute ma volonté pour m'écarter doucement du corps d'Edward et me décider à enfiler mes vêtements. Je devais entendre raison et oublier un peu ma peau qui réclamait celle d'Edward. D'ailleurs, nous avions désormais des choses plus importantes à penser. Que diable voulait nous annoncer Alice? J'avais compris à son ton assez alarmé que c'était sans doute capital. Les notes veloutées de la voix de mon mari me tirèrent de mes pensées qui devenaient négatives. « Oh et puis... N'oublie pas que je t'aime Madame Cullen. » dit-il en repartant au salon. Mon premier sourire depuis l'appel d'Alice étira mes lèvres tandis que terminais de m'habiller. « Je tâcherai de ne pas l'oublier si tu le prouves. » rétorquai-je d'un ton provocateur, sachant parfaitement qu'il entendrait de là où il était. Je décrochai une veste de son cintre parmi les dizaines qui attendaient sagement dans la penderie et l'enfilai sans plus tarder. J'étais soudain déterminée à me rendre à la villa, des questions plein la tête. Allions-nous devoir faire face à une nouvelle menace potentielle? Quelles mesures serions-nous obligés de prendre? Des dizaines de scénarios-catastrophes envahissaient mon esprit, et une fois de plus je fus heureuse que mes pensées soient inaccessibles à Edward. Je ne souhaitais pas lui faire partager toute mon inquiétude qui était peut-être vaine. Je revins au salon, jetant un regard au sol devant la cheminée qui quelques minutes plus tôt avait accueilli nos deux corps emmêlés. Je réprimai un frisson en y repensant et me focalisai sur l'extérieur. L'orage tonnait toujours au dehors, accompagné de la pluie qui n'était en rien étrangère à notre chère ville.  

Ce ne fut pas à simple allure humaine que nous nous dirigeâmes en direction de la demeure familiale. Poussés par la curiosité et la légère inquiétude pour ma part, nous filâmes à travers la forêt, sous la pluie. Le trajet dura à peine plus de deux minutes et nous franchîmes la rivière près de la villa d'un bond. Rivière dont je me souvenais avoir appréhendé la traversée lors de mon premier jour en tant que vampire. Finalement, nous passâmes la porte d'entrée, pour arriver dans le salon où nous attendait tout le reste de la famille Cullen. Heureusement, Renesmée n'était pas là. Je voulais être sûre que le sujet soit sérieux et lui épargner une inquiétude qu'elle n'aurait peut-être pas besoin de gérer. Elle avait beau être grande en apparence, et avoir un esprit largement plus développé que celui d'une jeune fille de son âge (physique), elle restait ma fille et mon instinct maternel me poussait à la protéger de tout ce qu'elle n'avait pas obligatoirement à gérer. J'étudiai avec précaution les visages des membres de ma famille. Ils nous remarquèrent à peine, les yeux vissés sur Alice. Tous portaient un masque plus ou moins inquiet, mis à part Alice, les yeux perdus dans le vide et aucune expression sur le visage, signe qu'elle était en train d'assister à une vision, et Emmett, qui nous décrocha un sourire en coin à Edward et moi, démontrant parfaitement qu'il se doutait de l'activité durant laquelle nous avions été dérangés. Je lui adressai un regard noir pour lui faire comprendre qu'il ferait mieux de s'abstenir de tout remarque, lui rappelant d'un froncement de sourcils qu'il avait promis après avoir perdu un certain bras de fer contre moi de ne plus jamais refaire d'allusion quelconque à ma vie sexuelle. Le silence régnait en maître. Tous attendaient qu'Alice sorte de sa torpeur pour nous faire part de sa découverte. Réellement inquiète à mon tour du temps que cela prenait, j'agrippai le bras d'Edward et entremêlai mes doigts aux siens, en quête d'apaisement.
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 21 Déc - 14:16





Edward & Bella


I Fall In Love With You Every Single Day

Je sentais la difficulté qu'éprouvais Bella à se détacher de mon corps... J'éprouvais la même. Comment cela pouvait-il être possible d'être autant envoûté par une seule et unique personne. Le soupir de Bella me confirma que l'envie était toujours présente. Et que si aucun d'entre nous ne faisait l'effort de s'éloigner l'un de l'autre, Alice pourrait attendre l'éternité notre venue. Mais je ne voulais pas que notre moment se termine sur des soupirs. Je ne voulais pas voir le sourire s'éteindre sur le visage de ma femme. Je lui murmurai donc des mots d'amour d'une voix grave, amoureuse, et sortit d'un pas assuré de la pièce. Je n'avais pas besoin de rester pour connaître le sort de mes paroles. Je percevais le sourire qu'arborait Bella même en étant à des milliers de kilomètres car je la connaissais parfaitement. Nettoyant le salon, je me remémorais tout ces moments intenses que nous avions vécus dans cette pièce. La courbe de nos corps emmêlés, les souffles cadencés au rythme des flammes de la cheminée. La voix de Bella me sortit de mes souvenirs

« Je tâcherai de ne pas l'oublier si tu le prouves. » Elle ne manquait pas de culot. J'étouffais un petit rire moqueur. J'étais tellement démonstratif que j'avais l'impression de l'asphyxier de par ma présence des fois. Je faisais un énorme travail sur moi même pour lui laisser la place de respirer. Au début de notre relation, je prenais toutes les décisions. Même celles qui ne me concernaient pas car je voulais la protéger. Mais avec le temps, j'avais appris à faire confiance à ma femme. Puis pour l'avoir vu se battre... Elle ne risquait rien. Mais c'était ma nature de protecteur. Alors tout les jours je lui rappelais à quel point je l'aimais et je remerciais le ciel d'avoir mis à mes côtés une femme aussi splendide. J'étais entrain de finir de nettoyer quand j'aperçus Bella, dans l'entrée perdue dans ses pensées. J'avais fini par m'habituer au calme que me procurait le bouclier de ma femme. Même si cela avait un côté frustrant avec lequel Bella aimait jouer, cela me permettait de faire le vide. Cependant, en voyant sa mine inquiète, j'aurais voulu avoir accès à ses peurs et ses craintes du moment. Je m'approchais de ma femme en lui prenant tendrement la main. Peu importe ce qu'Alice avait à nous apprendre, je serais à ses côtés. Je pris ma femme dans les bras pour la rassurer et lui murmura :

Pour le meilleur et pour le pire... Cette phrase si simple et pourtant si réelle. Nous avions déjà traversé le pire ensemble.. Nous étions habitués à la difficulté. Je posais mes lèvres sur son front et laissa derrière moi le lieu de nos désirs, avec amertume. Prise d'inquiétude, Bella décida de se rendre rapidement chez mes parents. Je la suivais, ne laissant aucune chance aux gouttes de pluie de m'atteindre, emboîtant les foulées allongées de ma femme. Nous nous retrouvâmes rapidement devant la porte d'entrée de la villa.



J'ouvris la porte à Bella, lui faisant un signe de tête pour essayer de la rassurer. Un brouhaha familier s'installait dans ma tête. Emmett, Rosalie, Esmée, Jasper, Carlisle et Alice. Tous étaient présents. Je poussa un soupir de soulagement, m'apercevant que ma fille n'était pas là. Il y avait du bon parfois à ce qu'elle côtoie un Quileute. Je suivis Bella dans l'encadrement de la porte pour arriver devant une scène qui nous était étrangement familière. Toute ma famille était pendue aux yeux d'Alice qui était dans un état de transe habituel.

Vous n'avez toujours rien cassé?pensa Emmett. Je m'apprêtais à lui lancer un regard noir, mais je fus devancer par ma femme. Un contrat avait été établi entre eux après la défaite pour le moins écrasante d'Emmett dans un bras de fer contre Bella. Je me raidissais lorsque j'aperçus les pensées d'Alice. L'avantage, ou plutôt l'inconvénient parfois, était que si Alice voyait l'avenir, je pouvais l'apercevoir grâce à mon don de télépathie. Les images étaient floues. Je fermais les yeux, serrais les mains, puis le contact de la peau de Bella détendit ma poigne pour laisser sa main s'emparait de la mienne.
Le silence régnait dans la maison et pourtant ma tête était une véritable cacophonie. Une fois de plus les pensées d'Alice prenaient le dessus. Un autel, des bancs, une robe. Puis plus rien. J'ouvris les yeux et fixa du regard ma chère soeur, énervé.

Tu as inquiété toute la famille pour CA? lui demandais-je en colère. Si mon interprétation était bonne, elle venait d'avoir la vision d'une idée qui me trottait en tête depuis quelques temps.. Je voulais renouveler mes voeux d'engagement avec Bella. Lui offrir un second mariage de rêve. Mais ce n'était pas une raison pour alarmer toute la famille. Et encore moins nous sortir de la torpeur dans laquelle nous nous étions trouvés,Bella et moi. Exaspéré, je lâchais la main de ma femme et sortit de la pièce en claquant la porte. Si Alice prononçait un seul mot, ma surprise n'aurait plus aucun sens. Je m'accoudais à la terrasse de la villa, laissant la pluie chasser ma colère. J'avais une nouvelle fois répondu avec impulsion aux pensées d'Alice, même si je savais qu'en ce moment, ce n'était pas sa meilleure période. Je fermais les yeux et écoutait le vent balayer les branches, en faisant tomber les dernières feuilles mortes. Ce n'était pas la meilleure réaction que j'avais eu, et je m'en voulais terriblement...

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 21 Déc - 17:23



Edward & Bella



La main d’Edward eut l’effet escompté. Mon inquiétude, à défaut de disparaître, trouva réconfort dans la pensée que quoi qu’il se passe, j’aurais à tout jamais le soutien nécessaire de mon mari. Tout comme il avait le mien. Je profitai de ce moment contre lui pour m’efforcer de chasser mes doutes. Le silence se prolongeait. Plus personne ne respirait. Soudain, un éclat de voix fusa, qui ne provenait pas d’Alice. « Tu as inquiété toute la famille pour ÇA? » Le ton furibond d'Edward me fit sursauter, alors que j'étais concentrée sur ma belle-sœur, tentant de déchiffrer l'expression de son visage. Je tournai les yeux vers mon mari, totalement perdue et surprise qu'il sorte ainsi de ses gonds comme rarement il le faisait. Le reste de notre famille avait également tourné la tête vers lui dans un mouvement parfaitement synchrone, comme un seul homme. Nous étions tous dans l'attente qu'Edward ou Alice daigne ouvrir la bouche pour nous éclaircir, mais aucun des deux ne s'en chargea. Je vis Edward lâcher ma main et sortir sur la terrasse non sans oublier de claquer la porte, dont le verre manqua de se fissurer sous le choc. Un nouveau silence s’installa, durant lequel j’observai par la baie vitrée Edward s’accouder à la rambarde de la terrasse. Qu’avait-il vu, nom d’un chien ? Ne sachant trop quoi faire, partagée entre l’énervement et la surprise, j’amorçai un geste pour le suivre, avant de me stopper. Peut-être qu’il souhaitait être un peu seul. Au moins, une chose était sûre : ce n’était pas aussi grave que ce à quoi je m’attendais. A bien y réfléchir, ça semblait même ridicule, pour que ça ait le don de mettre Edward dans une telle colère. « Alice !  Vas-tu nous dire ce que tu as vu, oui ou non ? » s’agaça Rosalie en faisant un pas vers sa sœur. Je reportai mon attention sur la petite brune qui semblait sortir de sa transe, la fixant avec incompréhension et agacement. « Apparemment c’était une surprise… » grommela-t-elle faiblement en jetant un regard renfrogné à Edward, nous embrouillant tous davantage. Elle semblait remontée contre son frère, comme si il s’agissait de quelque chose d’extrêmement important dont il aurait omis de lui parler. « Alice Cullen !» m’écriai-je, à bout de patience. « Crache le morceau, tu vas nous rendre fous ! » Ma meilleure amie se leva d’un bond, à la fois penaude et agacée, comme une adolescente qui se ferait houspiller par sa mère après avoir fait une grosse bêtise. Elle planta son regard dans le mien. « Tu n’as qu’à lui demander ! » rétorqua-t-elle en haussant le ton à son tour, pointant du doigt Edward. Elle reprit, plus bas cette fois-ci, presque dans un murmure. « Il nous le dira en temps voulu. Ce n’est rien d’inquiétant, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir pour le moment. Désolée si je vous ai fait peur.» Sur ce, elle quitta la pièce de sa démarche aérienne, nous laissant plantés là, subjugués. Ça ne nous en disait pas plus sur ce qu’elle avait vu… Jasper la suivit en silence.

Rosalie soupira et s’installa sur le sofa. Emmett prit place à côté d’elle, et ce fut comme si le temps se remettait en marche. Tout le monde retourna vaquer à ses occupations. Esmé me fit un sourire rassurant et s’installa à la table basse pour reprendre la lecture d’un magasine de décoration d’intérieur, et Carlisle vint me tapoter affectueusement la tête. « Tu devrais aller le voir. » dit-il avec son éternel air serein, accompagné d’un sourire encourageant. Il prit ensuite la direction de l’étage supérieur, probablement pour s’enfermer dans son bureau. Je restai donc seule, mon regard fixé sur Edward, toujours à l’extérieur, sous la pluie qui se faisait de plus en plus forte. Je finis par pousser doucement la porte à mon tour, et sortis, avant de croiser les bras sur ma poitrine. M’approchant de la rambarde, à sa gauche, j’appuyai ma hanche à celle-ci pour lui faire face et observer son visage fermé, impénétrable. « C'était quoi, ça? » demandai-je calmement. Je voulais savoir ce qui avait eu le mérite de le faire réagir ainsi, m’attendant toutefois à ce qu’il esquive la question, comme souvent lorsqu'il me cachait quelque chose. Car oui, maintenant c'était lui qui avait une idée derrière la tête, Alice l'avait dénoncé haut et fort. Un soupir franchit la barrière de mes lèvres et j'abandonnai mes questions pour le moment. Qu'est-ce que je pouvais détester le voir comme ça... Je pris son visage entre mes mains, l'obligeant à me faire face, à me regarder. Puis mes mains glissèrent jusqu'à sa nuque et je l'entourai de mes bras pour l'amener contre moi dans un geste empli de tendresse. Tout cela, sans un mot, sans un bruit, juste le son de la pluie qui nous trempait mais dont je n'avais strictement rien à faire. Tout ce qui m'importait pour le moment était d'apaiser Edward autant que je le pouvais.

(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Dim 21 Déc - 18:18






I fall in love with you every single day


Edward & Bella






La pluie ruisselait sur mon visage. J'ébouriffais mes cheveux trempés à la recherche d'une quelconque explication à mon attitude irrationnelle. J'essayais de comprendre pourquoi Alice avait convoqué toute la famille pour une vision pareille. Qu'attendait-elle réellement. Je voulais que la première personne au courant soit la principale concernée : Bella.

J'avais imaginé tellement de scénario pour lui refaire ma demande. Mais celui ci n'en faisait pas parti. J'avais toujours eu l'impression que notre mariage n'était pas celui dont Bella rêvait... D'une part du fait de l'altercation qu'elle avait eu avec Jacob, de l'autre je penses qu'elle n'avait en tête que sa future transformation à venir... Je voulais le meilleur pour ma femme. J'avais caché la bague dans notre cottage, depuis plusieurs mois déjà, et j'attendais le moment opportun...

Le silence fût brisé de l'autre côté de la baie vitrée. Les voix s'entremêlèrent les unes aux autres pour une seule et unique raison : qu'avait vu Alice ? Je ne voulais pas me réintroduire dans la pièce, cela provoquerait une confrontation entre ma sœur et moi. Et étant donné que j'avais déjà eu un comportement plus que limite envers elle, je ne voulais pas que cela se reproduise. Je sentais le regard de Bella se posait sur mon dos. J'entendis Carlisle lui conseiller de venir me voir. Elle n'avait pas besoin de ça pour savoir ce qu'elle avait à faire. En treize années de connaissances, elle me cernait mieux que n'importe quel autre membre de ma famille. J'entendis la porte vitrée s'ouvrir délicatement. Je restais de marbre, face à la nature qui se déchaîner tout comme mon esprit le faisait actuellement. Rien que sentir la présence de ma femme me confortait dans mon idée et m'apaiser naturellement. Elle se planta à côté de moi, bras croisés, hanche appuyée contre la rambarde. Un sourire s'esquissa sur mes lèvres. Je n'allais pas échappé à ses questions. Pas ce soir. Je ne voulais pas croiser le regard ambré de ma femme, de peur de vendre la mèche sans aucune retenue, perdant tout effet de surprise.

C'était quoi ca ? Me demanda-t-elle calmement. Je rejetais sa question d'un signe de la tête, et tourna mon regard à l'opposé. Je ne voulais pas rentrer dans le sujet, pas ce soir, pas ici, pas comme ça. Mon comportement arracha un soupir des lèvres de Bella. Je me détestais intérieurement de ne pas vouloir lui répondre. Si elle savait... Mes mains se refermèrent sur le haut de la rambarde, dessinant une fissure autour de mes prises.  Je sentis les douces mains de Bella se saisirent de mon visage. J'avais beau faire l'effort de vouloir le détourner, je ne pouvais résister à son emprise. Sans un mot, sans un bruit, juste la pluie se brisant contre les murs, elle glissa ses mains dans ma nuque et me ramena dans un élan de délicatesse contre elle. Les choses simples étaient les plus efficaces. Je me laissais aller à cette étreinte passionnelle. Je me reculais délicatement, gardant ma femme dans mes bras, et lui adressant un sourire de remerciement, un doute s'invita à mon esprit. Et si c'était le moment de lui dire ? Je fermais les yeux, cherchant les mots que je pourrais lui dire, ne voulant pas ressortir le même discours.

Tu sais Bella... Aucun mots ne pourraient réellement décrire tout ce que tu me fais ressentir... lui dis-je d'un ton hésitant. C'était sûrement la pire phrase que j'avais du lui sortir depuis tout ce temps. Je soupira puis rigola de part la médiocrité de mon accroche. Je calinais le bas du dos de ma femme, souriant à son regard interrogateur. Elle devait se demander ce que j'étais entrain de préparer. Je fermais les yeux et décida de laisser parler tout simplement mon cœur.

Je me rappelle de tes deux pieds gauches. De ta peur de ne pas être normale quand je t'ai annoncé que j'étais télépathe. De la confiance extrême que tu as eu en moi dès le premier regard. Je me souviens que le premier jour où je t'ai invité ici, tu t'inquiétais de ce qu'aller penser mes parents.

Tout ces souvenirs surgissaient dans ma mémoire. Je gardais une parfaite connaissance de toutes les minutes que la vie nous avait offerte à Bella et moi même. J'aurais pu lui ressortir mot pour mot nos dialogues, le temps qu'il faisait à ce moment et même la couleur de son haut. Mais je préférais continuer dans cet élan de nostalgie.

Je me rappelle de l'entêtement dont tu as fait preuve pour être à mes côtés aujourd'hui. Jamais je ne me lasserai de te voir faire la moue lorsque tu es frustrée, de te voir rire lorsque j'admets que tu as raison. Jamais je ne me lasserai de la part d'humanité que tu continues d'avoir dans ce monde éternel. Je dois avouer que jamais je ne comprendrais pourquoi tu t'évertues à vouloir faire plaisir à tout le monde. Tu es ma conscience, mon âme et ma vie.

Je fixais le regard de Bella qui s'embuait au fur et à mesure de mon discours. Je pesais tout mes mots, mettais toute mon âme dans cette demande. Et si elle refusait ?

Il y a dix ans, j'avais fixé notre mariage comme une condition de ta transformation. Aujourd'hui c'est une question de ma perpétuation.

Je me reculais des bras de Bella, remonta mon jean et m’agenouillai en face de ma femme. Peu importe d'avoir la bague ou pas, le plus important était d'avoir ouvert de nouveau mon cœur à Bella.


Veux tu m'épouser ? Enfin me ré-épouser. Dis-je d'un ton ironique, les yeux pétillants d'amour pour ma femme, le cœur palpitant comme si c'était ma première demande. Amoureux comme au premier jour.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Jeu 25 Déc - 23:55



Edward & Bella



Edward ne resta que quelques secondes dans mes bras. Mais cela sembla suffire pour qu'il se détente, et lorsqu'il s'écarte de moi, je vis avec soulagement un sourire sur ses lèvres. Ses bras restèrent autour de ma taille, puis ses yeux se fermèrent. Je fronçai les sourcils. S'apprêtait-il à me dire ce qu'il avait en tête? J'avais pensé avoir à me battre avec lui pendant des jours pour lui tirer les vers du nez.
« Tu sais Bella... Aucun mot ne pourrait réellement décrire tout ce que tu me fais ressentir... » Mon visage prit une expression encore plus perdu, renforcée par le ton hésitant d'Edward. Je ne comprenais vraiment pas où il voulait en venir. Je décidai néanmoins de rester silencieuse, l'incitant à continuer. Mon air déboussolé eut l'air de l'amuser, puis il ferma de nouveau les yeux, comme s'il s'apprêtait à me dire quelque chose de très important... ou de très grave. « Je me rappelle de tes deux pieds gauches. De ta peur de ne pas être normale quand je t'ai annoncé que j'étais télépathe. De la confiance extrême que tu as eu en moi dès le premier regard. Je me souviens que le premier jour où je t'ai invitée ici, tu t'inquiétais de ce qu'allaient penser mes parents. » Je ne pus m'empêcher de sourire lorsque je repensai moi aussi à ces moments, qui restaient pourtant flous pour moi, perçus de mes pauvres yeux d'humaine. Mais je ne comprenais toujours pas pourquoi Edward ne me parlait pas de ça. « Je me rappelle de l'entêtement dont tu as fait preuve pour être à mes côtés aujourd'hui. Jamais je ne me lasserai de te voir faire la moue lorsque tu es frustrée, de te voir rire lorsque j'admets que tu as raison. Jamais je ne me lasserai de la part d'humanité que tu continues d'avoir dans ce monde éternel. Je dois avouer que jamais je ne comprendrais pourquoi tu t'évertues à vouloir faire plaisir à tout le monde. Tu es ma conscience, mon âme et ma vie. »

Si mon cœur avait encore eut la possibilité de battre, il aurait très certainement fait une embardée. J'oubliai tout ce qui nous entourait, la pluie, les membre de notre famille dispersés dans la villa, qui entendaient chacun des mots prononcés par Edward. Il n'y avait plus que lui et moi, les souvenirs qu'il mentionnait et l'amour qui transperçait ses paroles. L'émotion me gagna, malgré moi, s'ajoutant à mon trouble. Qu'est-ce qu'il mijotait? Plus ça allait, plus son discours plus mon mari prenait un ton comme... solennel. Le discours qu'il tenait et son attitude faisait penser à un homme qui s'apprêtait à demander la main de sa chère et tendre. Or, nous étions déjà mariés. (Idée à laquelle j'avais mis tellement de temps à m'habituer lorsqu'il m'avait demandé de l'épouser...) Alors pourquoi tout ça? Comme hypnotisée par ses mots, je n'ouvris pas la bouche. « Il y a dix ans, j'avais fixé notre mariage comme une condition de ta transformation. Aujourd'hui c'est une demande de ma perpétuation. » Je voulus bredouiller quelque chose, n'importe quoi, mais ce fut comme si j'avais oublié comment parler. Les mots s'étouffaient dans ma gorge. Mes doutes se confirmaient en entendant ces dernières paroles. Si jusque là j'étais restée totalement perdue, une idée fit lentement son chemin dans ma tête, sans que je parvienne pourtant à y croire. Figée et toujours aussi incrédule, j'observai Edward me libérer de son étreinte pour faire un pas en arrière avant de s'agenouiller.

« Veux-tu m'épouser? Enfin, me ré épouser. » Finit-il par demander avec une voix teintée d'ironie. Aussitôt, des millions de voix envahirent ma tête, criant tout et son contraire dans une confusion sans nom. Dire non serait ridicule, insensé. Dire oui... Était totalement logique. C'était une évidence. J'aimais Edward de tout mon être, et même au delà de ça. Mais avait-il réellement besoin d'une nouvelle preuve de ce genre, d'un nouveau mariage, pour en être sûr? Une cérémonie... Tous les regards braqués sur nous, la peur qui tord le ventre, aussi inutile soit-elle... Tout cela avait été une telle source de stress pour moi la première fois que j'avais bien failli m'enfuir, si mes jambes flageolantes me l'avaient permis... Ou m'évanouir, tout simplement. Étrangement, cette angoisse si spéciale que je pensais n'avoir à connaître que le temps d'une seule journée dans ma vie, revint me tordre les boyaux. Voilà pourquoi je gardai le silence un long moment. (Bien trop long pour la vampire follement amoureuse de son mari que j'étais.)

Mais j'en oubliais le côté positif de ce fameux treize août, presque dix ans plus tôt. Lorsque j'avais vu Edward à l'autre bout de l'allée, élégant et beau à mourir dans son costume, n'attendant que moi et moi seule, tous mes doutes s'étaient envolés et je m'étais sentie ridicule d'avoir osé m'angoisser. Il était tout ce dont j'avais besoin, tout ce que je voulais, à jamais. Lier mon destin au sien de cette manière m'avait alors semblé plus que naturel. Et aujourd'hui encore j'étais fière de l'entendre parler de moi en tant que son épouse légitime. Et j'accepterai de le redevenir officiellement autant de fois qu'il le souhaiterait.

Soudain, au lieu de tout simplement prononcer la réponse qui me brûlait les lèvres, ce fut un rire qui s'échappa de ma bouche. Quelques minutes plus tôt, je m'attendais à apprendre qu'une nouvelle menace allais s'en prendre à ma famille, et j'apprenais finalement que mon compagnon souhaitait tout simplement renouveler nos voeux de mariage... « Tout ce bazar... Pour ça? En tous cas maintenant je comprends pourquoi Alice avait l'air de t'en vouloir autant que tu semblais lui en vouloir! » Réussis-je à dire entre deux éclats de rire. Mon hilarité était très déplacée pour un moment pareil, mais ce n'était que mes nerfs qui lâchaient toute la pression accumulée depuis l'appel d'Alice. Je fus soudain désolée pour ma belle soeur envers laquelle j'avais bien failli me mettre très en colère. Certes, elle avait un peu gâché la surprise, et accessoirement interrompu un de nos moment privilégiés à Edward et moi. Mais bon.

Mon regard se posa de nouveau sur Edward, le genoux toujours à terre, probablement surpris de ma réaction. Je me stoppai aussitôt. Un tendre sourire se forma sur mes lèvres et je laissai mes doigts se glisser dans ses boucles cuivrées assombries par la pluie dont elles étaient imbibées. Plongeant mon regard dans le sien, je hochai lentement la tête. « Oui. Bien sûr que oui. Je veux t'épouser une nouvelle fois. » Articulai-je dans un murmure.

Des rires et des cris de joie fusèrent d'un peu partout dans la villa. Évidemment, tout le monde avait dû tendre l'oreille. J'entendis également la voix d'Alice marmonner un « Je suis sûre qu'il ne me l'a pas dit pour me tenir à l'écart des préparatifs. Tu ne perds rien pour attendre, petit frère. »

Je pris avec un air amusé la main d'Edward pour le relever et appuyer mon accord d'un baiser enflammé.

(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Ven 26 Déc - 13:10

I fall in love with you every single day





Jamais je n'aurais pensé, il y a cent treize ans maintenant, de pouvoir vivre une histoire d'amour comme celle que je vis actuellement. Agenouillé devant Bella, plongeant mes yeux dans son regard ambré, je me surpris moi même à rêver comme je ne l'avais jamais fait depuis bien longtemps. Certes le temps qui nous entourait n'était pas celui que j'espérais. La pluie ruisselait sur mon visage, trempant tout les parties de mon corps, imbibant la moindre parcelle de vêtement qu'elle pouvait atteindre. Mais cela m'importait peu. Depuis le début, un sentiment de dépendance m'habitait lorsque j'ai rencontré Bella. Elle s'est battue de toutes ses forces pour trouver en moi le côté bénéfique de ma personne tandis que moi même je ne voyais que ténèbres et mort. Tout comme bon  livre shakespearien, nous formions le couple idéal à toute dramaturgie.  L'amour impossible, le vrai, le grand. J'ai longtemps cru qu'il n'existait pas. Je me voyais vivre toute l'éternité de crimes, de sangs, de violences et de malheurs. Jusqu'au jour. CE jour. C'est ce que me rappelait ses yeux dorés. Je me perdais une fois de plus dans le flot de mes pensées. Les émotions envahissaient le si beau visage de ma femme. Joie, surprise, interrogation, trouble, rien n'était épargné et malgré notre côté irréel, Bella laissait tout transparaître. S'il y avait bien un bouclier qui ne me résistait pas, c'était celui de son cœur. Moi qui avait peur de ne trouver mots, ceux-ci sortirent comme une douce mélodie venant trouver réconfort auprès de nos oreilles.

Le temps me semblait terriblement long à attendre une réponse que je connaissais déjà. La demande était fantaisie, nos sentiments étant toujours plus ardents de jours en jours, je n'avais aucune crainte à avoir. Je voulais simplement revivre la journée qui fût la plus belle de toute ma vie. Lorsque Carlisle m'avait transformé, l'une des premières choses qu'il m'avait confié était l'ampleur des sentiments vampiriques. Colère, amour, confiance, jalousie, tout était d'une grandeur à vous faire imploser le cœur. C'est ce que j'ai ressenti en apercevant Bella devant l'autel. L'envie de sa voix, de son corps et son cœur, de ses mains, ses rires, tout d'elle me frappait. C'est comme si je ne pouvais plus me séparer d'elle, de son image, de son parfum. Ou que je sois, tout me la rappelais. Et même si mon côté inaccessible et mystérieux attire des milliers de femmes, la seule et l'unique que je désire se trouve en face de moi.
Toute la villa se tenait en haleine, Carlisle et Esmée observant la scène depuis une fenêtre, Emmett et Jasper pariant sur la réaction de Bella, Rosalie jalousant ma femme et Alice, toujours sous le choc de la nouvelle, qui n'en était pas une pour elle. Mais le plus étonnant fût la réaction de mon épouse. Son rire, soulagé, éclaira la noirceur du ciel qui nous surplombait. La scène me paraissait surréaliste. "Tout ce bazar... Pour ça? En tous cas maintenant je comprends pourquoi Alice avait l'air de t'en vouloir autant que tu semblais lui en vouloir!"  Je lui adressais un léger sourire, la remerciant de la compréhension dont elle faisait preuve.

Puis, reprenant ses esprits, Bella laissa filer ses doigts dans mes cheveux humides avant de m'honorer d'un tendre sourire. Nos regards se croisèrent, me donnant une sensation de papillonnement au sein de mon ventre. Serait-ce le trac ou seulement l'amour que je portais à ma femme qui se traduisait ainsi ? J'en avais une petite idée, mais la réponse attendue me préoccupait trop pour me lancer dans un débat personnel.

"Oui. Bien sûr que oui. Je veux t'épouser une nouvelle fois." La nouvelle eu l'effet d'une bombe, une fois de plus, sur mon âme. Je fermais les yeux, souriant, fier et heureux à la fois, ému et touché de cette réponse, regardant même par dessus mon épaule à la recherche d'une quelconque caméra cachée. Non je ne m'étais pas trompée, ma femme avait de nouveau accepté. Sans un mot de plus, nos lèvres scellèrent ce pacte de tout l'amour et la passion que nous ressentions l'un envers l'autre. Je sentais l'eau ruisselait sur le visage de ma femme, ses cheveux gouttaient le long de son dos, ses vêtements épousaient les formes parfaites de ses hanches. Des éclats de rires fusèrent dans la maison, apprenant la bonne nouvelle. Je posais mon front sur celui de ma femme, tout en lui souriant. La voix d'Alice nous sortit de la torpeur dans laquelle nous nous étions enfermés. Le caractère rancunier de ma sœur me fit rire. Elle connaissait parfaitement son petit frère pour savoir que l’omission de cet événement était quelque chose de volontaire de ma part. Je voulais mettre du notre dans cette soirée. Faire toucher du doigt une partie de notre vie, du cocon dans lequel ma femme m'offrait le privilège de vivre.

Je pris Bella contre moi, et me retournant vers la fenêtre où se trouvait Alice, lui adressa un sourire désolé. Puis regardant Bella, je posais mes lèvres sur son front tout en rigolant. « Alice ne changera donc jamais... Mais c'est pour ça qu'on l'aime » marmonnais-je à l'oreille de Bella, tout en sachant que ma sœur entendrait mes paroles.
« Rentrons, il fait meilleur dedans. » dis-je à ma femme tout en soulevant ma femme avec toute la facilité et la grâce dont je faisais preuve. J'étais l'heureux époux d'une femme formidable. Elle venait de m'offrir le conte de fée qui était proscrit aux âmes ténébreuses de ce monde. Je n'avais rien du prince charmant, mais j'avais trouvé ma reine. Ensemble, nous écrivions notre Happy Ending sans point final....
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 11/03/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 269
▲ Humeur : Déterminée à rencontrer son père !
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Lun 29 Déc - 10:26

Ce rp est terminé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   Lun 29 Déc - 13:20

Oui, j'archive. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.
» Run, Jump, Fly fly away, Slide between planets, Sit on the moon, Fall in love with a star, Slide, Fall down on the eath, Die far from your love ♣ Confession du Colibri ♣ 29/03
» And they think we fall in love but that's not it, just want to get some + Baby
» (M) JESSE LEE SOFFER - don't fall in love because everything that falls gets broken.
» fall in love with people » niha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP-