AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   Mar 30 Déc - 17:20

Nulle amie ne vaut une soeur.





La journée avait bien mal commencée... J'avais décidé de chasser seul pour une fois. Bella était préoccupée par les préparatifs de la cérémonie qui s'approchait à grand pas et Renesmée n'était pas souvent à la maison. La tension était palpable au cottage et je voulais du calme pour apaiser tout ça. Sauf que j'étais tombée sur une rencontre pour la moins inattendue... Je venais de découvrir que j'avais une fille cachée de ma vie humaine. Je ne savais trop comment réagir. Cela m'arrivait rarement, mais je devais avouer qu'aujourd'hui j'étais perdu. Et en plus Alice m'avait demandé de la rejoindre à la clairière... En espérant que ce n'était pas pour insister une nouvelle sur sa participation aux préparatifs.. Sinon j'exploserai littéralement. Je me dirigeai tranquillement aux travers des bois, me perdant dans le fil de mes pensées. Je ne savais pas si je devais avertir Bella, je ne savais même pas comment je devais prendre moi même la nouvelle alors comment pouvais-je mettre au courant ma femme. M'approchant de la clairière, je sentis l'odeur ambrée d'Alice. Je la reconnaîtrais parmi cent autres. Je m'avançais au travers des rayons du soleil, me dirigeant vers ma petite soeur. Une fois dans son champ de vision, je lui adressais un léger sourire forcé, n'ayant pas la force ni la tête à lui offrir autre chose. Je la pris dans mes bras comme soulagé qu'elle soit là. Je savais qu'Alice me serait d'un soutien indéfectible. Elle avait pour habitude de m'écouter et de me conseiller du mieux qu'elle pouvait. C'était ce que j'appréciais chez elle. Et c'était sûrement pour cela qu'elle s'entendait aussi bien avec Bella.
Salut toi. Comment vas tu? lui demandais-je en lui tapotant sur le nez pour la taquiner. C'était une habitude que j'avais pris depuis des années et ce n'était pas près de changer. Je m'assis sur le sol face à elle, en pensant que cela pourrait m'aider à faire le point de ma situation.
Rassure moi, tu ne m'as pas appelé pour le mariage hein? Sinon je pars de suite, sans même te laisser le temps d'en placer une ok? lui dis-je d'un ton sérieux. Je n'étais pas d'humeur à ce qu'on joue avec mes nerfs, et je pense que ma soeur le comprendrait. Comme d'habitude, ses pensées sonnaient à mes oreilles. Je regrettais presque le silence que m'offrait l'esprit de Bella. Je fermais les yeux en soupirant puis m'allongea dans l'herbe fraîche, posant mes mains sur mon visage, tout en réflechissant. J'en oubliais carrément la présence de ma soeur. Seul son odeur et sa voix pourraient me faire sortir de ma réflexion.
 
lumos maxima


Dernière édition par Edward Cullen le Sam 3 Jan - 18:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 30/11/2014 ▲ Age du joueur : 27
▲ Messages : 94
MessageSujet: Re: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   Mar 30 Déc - 18:09

Nulle amie ne vaut une soeur
Edward ∞ Alice
Une vision, c'est parfois insignifiant. C'est parfois une chose parmi tant d'autres et à d'autres moments, tu as des visions qui te font oublier de les mettre de coté. Depuis que j'ai eu la vision d'Ambre, je ne cesse de tourner la question : Dois-je en parler à Edward? Est-il vraiment sage d'en parler avant d'aller voir cette fille? Je me serais précipité chez la jeune femme si cette vision ne concernait pas Edward directement, mais je ne peux pas faire ça à mon frère.
Ce n'est peut être pas un frère de sang, mais les années passaient ensemble rend cette perceptive presque possible tellement notre relation est naturelle comme innée. J'avais finalement conclue que ne pas lui en parler, serait étrange, ça ne serait pas nous... J'avais toujours tout dit à Edward, les choses ont quelques peu changées avec le temps, avec Bella, avec ma vision des Volturi et ma fuite sans un mot pour trouver les bonnes personnes qui pourraient nous sauver. Je n'ai jamais rien caché à Edward, sauf pour lui faire des surprises qui je suis certaine, lui font plaisir et là, ce n'est pas une surprise. C'est une cachotterie et je n'aime pas du tout cela.
Jasper est au courant, parce que je n'ai pas pu me taire devant lui, devant son air triste en me voyant si préoccupée et c'est d'ailleurs lui qui a fini par me convaincre, qu'il était temps que je parle à Edward.
Bien sur, sa capacité à lire dans mes pensées aurait du l'en informer, mais j'avais toujours pris soin, soit de m'absenter loin de la maison, soit de chanter comme si j'allais préparer quelques chose de merveilleux, mais pas là.
Lèvres pincées, un air soucieux, j'ai demandé finalement à Edward s'il pouvait me rejoindre dans la clairière pour lui parler en tête à tête. Je ne pouvais pas le faire dans la maison, je ne voulais pas en parler au reste de la famille, avant d'en parler au principal intéressé. Jasper ne comptait pas là dedans, nous ne font qu'un, le mettre au courant fut dans l'ordre des choses après ses interrogations.
Je suis arrivée dans la clairière avant Edward, j'avais pris soin de m'y rendre avant lui pour m'assurer que personnes ne seraient dans les alentours avant de lui parler. La famille avait autre chose à faire que de trainer dans la forêt, mais d'autres oreilles pouvaient se montrer indiscrètes et je n'en voulais pas.
Edward finit par arriver, avant même de le voir, je l'ai sentie et un sourire crispé se dessina sur mon visage, il en fut de même pour lui. Quelque chose le préoccupait également, peut être avait-il peur que je ne me montre insistante pour son renouvellement de vœux? Il en était rien, pour une fois je n'allais pas insisté et les laisser tout faire, ils savaient où me trouver s'ils avaient finalement besoin de mon cinquième sens pour la mode.
Edward me prit dans ses bras et me salua, je  lui répondit presqu' aussitôt en le serrant également dans mes bras: « Salut cher frère, ça.. va et toi dont? » Toujours mon air préoccupé, maintenant qu'Edward était près de moi, il fallait que je garde mes pensées pour moi, plus possible de fuir. Alors je me mis à penser uniquement à un air de piano jouait par Renesmée étant enfant, avec Edward à ses cotés, ce qui me réchauffa le cœur et eut le don de m'apaiser un peu.
Il s'est assis sur l'herbe, je fis de même pour tenir un peu en place, après les cents pas que j'avais pu faire avant son arrivée, le sol était recouvert de mes pas. Je faisais en sorte de ne pas regarder Edward dans les yeux, me concentrant à la place sur les brindilles devant moi.
C'est bien ce que je pensais, il croyait que je l'avais fait venir pour parler du mariage, mais il en était rien. J'ai sourie devant sa réaction : « Rassure toi, tu n'auras pas à te lever en m'ignorant... même si j'aurai voulu te faire venir ici pour ça... bien que je ne vois pas l'intérêt de t'éloigner de la maison, si c'était pour parler robe, confettis et gâteaux meringués... » Un nouveau sourire sur mon visage, plus sincère que le premier cependant, mais toujours aussi empreint d'inquiétude.
Je finis par me dire qu'il n'était plus questions d'y aller par quatre chemins, il avait fait le déplacement pour que l'on parle et il était temps que je lui dise pourquoi. « Avec ces préparatifs que vous gérer, oh je te vois déjà entrain de te dire que tu vas partir, mais je ne vais pas te parler de ça, je te l'ai dit! Juste que nous n'avons pas eu le temps de nous parler, cela me manque et j'ai vraiment besoin de te parler maintenant. »
Malgré mon envie et ma décision de ne pas y aller par quatre chemins, je prenais au moins dix détours avant d'entrer dans ses chemins. J'ai lancé un soupir et je me suis lancée « J'ai eu une vision, elle te concernait... Je ne t'ai pas vu, mais j'ai vu une personne... » Avant de n'en rajouter, je préférais voir ce qu'Edward allait me répondre, je ne voulais pas tout lui dire s'il avait déjà eu vent de ma vision malgré mes précautions, après tout peut être que Jasper avait craché le morceau, ou bien peut être qu'il n'avait peut être pas instauré les mêmes barrières dans son esprit que moi. Je me suis pincée la lèvre en espérant qu'il n'avait pas déjà eu vent de ma vision, je préférais lui en parler moi même.
   
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   Sam 3 Jan - 20:09

Nulle amie ne vaut une soeur.





Je connaissais ma soeur mieux que quiconque... hormis Jasper mais il était hors catégorie. Je connaissais n'importe quelle personne à partir du moment où je prenais la peine de sonder son esprit même si c'était quelque chose que je préférais éviter. Mais là, le cas était différent. Je savais que ma soeur voulait m'épargner certains soucis en cette période de préparatifs. Et ses pensées étaient mon refuge.. Enfin c'était ce que j'espérais jusqu'à ce que je me rende compte qu'elle était en train de les contrôler pour me montrer Renesmée, en train de jouer la berceuse que j'ai écrite pour Bella, assise à mes côtés. Cette vision eu le don de m'arracher un sourire malgré la tristesse et la colère qui prenait part en moi. Alice était assise en face de moi, jouant tranquillement avec l'herbe humide comme à son habitude lorsque le sujet était délicat. Il n'y avait pas besoin d'être télépathe pour pouvoir lire dans Alice comme dans un livre ouvert. Simplement un siècle de pratique. Je me redressa la regardant attentivement. Je voyais que quelques choses la tracassait mais je ne savais pas quoi.
Alice... Ne tourne pas trente ans autour du pot! Mon ton énervé n'était pas voulu et je grimaçais en entendant l'intonation de ma voix. Désolé... Mais cela eu l'air de faire réagir Alice qui m'annonça dans un soupir que la dernière vision qu'elle avait eu me concernait... avec quelqu'un d'autres. Je bondis, me levant, surpris que le sujet revienne sur le tapis. Même si Alice ne m'avait rien dit, je sentais que cela s'agirait d'Ambre... Je fis les cents pas autour d'Alice comme j'avais l'habitude lorsque j'étais torturé par une question, changeant de sens fréquemment, ronchonnant, me posant des questions à voix haute comme si Alice n'était pas à mes côtés. Tout y passer. Les raisons du pourquoi, ce que je devrais faire, ce que j'aurais pu faire, comment j'aurais pu éviter cela, si j'aurais du éviter cela et j'en oubliais certainement. Je me mis à hurler de colère, comme je n'avais jamais hurlé. J'étais persuadé que d'aussi loin que se trouvait le cottage, ma voix avait retentit entre les murs. Puis, je m'écroulais par terre, désespéré et perdu dans cette histoire. Les larmes ne coulaient pas, mais le coeur était tout aussi peiné. Excuse moi Bella... Ma voix n'était audible de personne, peut-être Alice si elle y prêtait attention. Je n'en voulais qu'à moi même... Et cela était logique. Je restais de longue minute agenouillé au sol, abattu. Je n'osais pas regarder ma soeur, c'était la première fois qu'elle me voyait dans cet état là. Même lors de mon périple en Italie, je n'étais pas aussi perdu... Pour vous dire! Mais là tout était remis en cause... Et si Bella m'en voulait? Comment Renesmée le prendrait? Je n'avais aucune réponses à toute ces questions.. C'était ça le pire. Je tournais mon visage vers celui d'Alice, les traits durs et marqués. Ma soeur aurait peut être de quoi m'aider...
Qu'as tu vu? Je t'en supplie, dis moi que tu le sais... Ma voix se perdit dans le ciel gris de la clairière, espérant qu'Alice pourrait m'aider une fois de plus.
 
lumos maxima


Dernière édition par Edward Cullen le Mer 7 Jan - 18:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 30/11/2014 ▲ Age du joueur : 27
▲ Messages : 94
MessageSujet: Re: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   Sam 3 Jan - 23:05

Nulle amie ne vaut une soeur
Edward ∞ Alice
Tournée autour du pot n'était pas mon but, loin de là et je l'avais fait sans véritablement m'en rendre compte. Je savais que je pouvais parler sans détour avec mon frère, mais le sujet était délicat parce que je n'avais aucunes idées de comment le lui dire et il me fit comprendre dit aller franchement. L'intonation de sa voix me fit sursauter malgré moi, il s'excusa, en réponse j'ai lâché uniquement un autre sourire crispé. Quand j'eus terminé d'avancer le sujet prudemment, j'eus l'impression qu'il avait tout de suite compris de quoi je voulais lui parler. Il se mit à faire les cents pas en m'ignorant complètement, je n'ai pas cherché à le calmer parce que je voyais bien à son attitude qu'il en avait besoin.
Après avoir hurlé à plein poumon, il s'écroula sur le sol en laissant échapper une excuse pour Bella, parce qu'elle avait sans doute attendu le cri poussé par son mari. Je n'ai pas relevée son excuse adressé à sa femme, préférant faire aller mes pensées encore dans tous les sens, cherchant à la meilleure manière de parler.
Il finit par me demander si j'étais au courant, mais au courant de quoi? Alors c'est là que j'ai compris qu'il savait déjà... Et vu la façon dont il posait la question, l'information n'avait pas été donnée par moi, j'avais donc bien travaillé pour garder cela pour moi. J'étais fière de moi, tout en ayant l'air d'avoir avalé quelques chose de travers, avec un goût amer.
J'ai lâché l'air que j'avais dans les poumons inutilement, je relâchais la pression.
Tout en ayant peur de la réaction d'Edward après mes dires, j'ai fini par lâcher... « Bon, ben tu le sais... Hum, tu l'as vu?! J'ai simplement vu cette personne se dirigeait sur Forks, elle lâchait pour elle même des mots comme Cullen, puis j'ai trouvé un air de ressemblance avec... toi... J'ai tenté de gardé ça pour moi, seul Jasper était au courant dans la famille... J'ai tout d'abord pensé vérifier l'information avant de tant parler et finalement, j'ai souhaité te dire la vérité. Je n'arrivai plus à te le cacher et pas seulement à cause de ton don, c'est aussi parce que je n'aime pas te cacher des choses Edward... Tu le sais bien. »
Tout en me mordant la lèvre, je regardais Edward m'observait. Impossible pour moi de connaître ses pensées actuelles, quant à moi, j'ai fini par lâcher prise pour lui montrer ma vision.
Je n'ai pas montré que cela, j'ai également montré mon inquiétude face à cette nouvelle, le pour et le contre d'en parler à mon frère, mon envie d'aller la voir pour vérifier si ses dires sont vraies et finalement, mon besoin de parler à mon frère.
Toujours sourcils froncés, je commençai déjà à lâcher prise après ses journées à tenir ma langue et tenir mon esprit fermé en présence d'Edward. J'ai posé ma main sur celle d'Edward, en lâchant un sourire, « Je suis désolé de t'avoir cachée ça. J'aurai du t'en parler tout de suite, mais je ne voulais pas t'inquiéter d'avantage. » Puis, j'ai remis ma main dans l'herbe afin de reprendre des brindilles pour les tordre entre mes doigts. J'étais complètement perdue face à ma vision, cette jeune femme qui sort de je ne sais où, l'inquiétude de mon frère en permanence ces derniers temps.
   
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   Mer 7 Jan - 20:41

Nulle amie ne vaut une soeur.





Je sentais mon corps se raidir de tension, mes jointures se serrant autour de l'herbe qui se trouvait sous moi. Je ne pensais à rien d'autres qu'à Ambre... J'oubliais Alice, la clairière, le temps, le présent et tout le reste... Ambre était ma fille... Alice me raconta le choix qu'elle avait fait de ne pas m'en parler avant. Jasper était le seul au courant et heureusement. Comment aurait réagit Esmé et Carlisle ? Rosalie et Emmett ? Puis Bella et Renesmée... Cela allait changer la vie de toute la famille... Je ne répondis rien à Alice, la laissant finir de me raconter tout ce qui la chagrinait depuis qu'elle connaissait l'existence de ma fille... Ma seconde fille. Ma soeur avait tendance à beaucoup parler, ce n'était pas quelques choses qui me dérangeait étant donné que j'étais plus discret et réservé, on se complétait mutuellement. Puis elle savait comment agir avec moi pour attirer mon attention. C'est ce qu'elle fit en faisant parvenir à mon esprit la vision qu'elle avait eu quelques temps auparavant. Apercevoir la silhouette de la jeune hybride me fit grimacer. C'était vrai qu'elle me ressemblait... Et je ne l'avais même pas remarqué durant notre rencontre quelques instants plus tôt... Alice était inquiète de cette arrivée. Je le ressentais. Sa décision de m'avertir avait été mûrement réfléchie par ma petite soeur. Elle n'avait pas tort car ce n'était pas anodin comme déclaration. Mais j'aurais voulu qu'elle me le dise avant... J'aurais surement pu appréhender ma rencontre avec Ambre d'une manière différente.

Alice posa sa main sur moi ce qui me ramena à la réalité. Ouvrant tranquillement les yeux, j'offris immédiatement un sourire compréhensif à la jeune femme. Je ne voulais pas qu'elle s'en veuille de ne pas m'avoir mis dans la confidence dès le départ. Ma voix, hésitante, vint clore ce silence qui errait entre nous.Tu ne dois pas t'en vouloir Alice... Tu as fait ce qui te semblait juste et je t'en remercie. Mais tu sais, j'aurais pu encaisser... Tout autant que j'encaisse actuellement. Je la poussait légèrement par l'épaule comme j'aimais le faire pour la taquiner et lui redonner le sourire. J'attrapais la brindille que ma soeur était en train de mettre en miette à l'aide de ses doigts fins. Elle ne t'a rien fait que je sache non? Regarde moi. Tu n'iras pas la voir d'accord. Je m'en occupe... Fais moi cette promesse au moins ! Même si je sais que tu ne m'écouteras pas, je te le demande... Je voyais qu'Alice était touchée par ce sujet, j'avais cependant une idée pour lui changer les idées. Même si je sais que la lancer sur ce thème était dangereux... Pour moi, pas pour elle... Tiens, j'avais oublié de te demander mais tant que tu es là, j'en profites... Je voyais son jolie visage se redressait et venir me questionner du regard. Un sourire se dessina sur mes lèvres, je venais de regagner son attention, c'était un premier pas. J'aimerais que tu sois, enfin si tu l'acceptes hein! J'aimais faire durer le suspens, voyant Alice s'impatienter et me fusillait du regard pour que j'accélère le mouvement, ce qui eut le mérite de me faire retrouver le sourire ! Râclant ma gorge, je lui adressais un sourire fier de ce que je m'apprêter à lui dire. Accepterais tu d'être ma témoin lors de notre renouvellement de voeux avec Bella? Je connaissais d'avance la réponse car cela explosa comme un feu d'artifice dans son esprit, irradiant le mien par la même occasion, j'attendais cependant de l'entendre de sa propre voix.
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 30/11/2014 ▲ Age du joueur : 27
▲ Messages : 94
MessageSujet: Re: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   Jeu 8 Jan - 15:12

Nulle amie ne vaut une soeur
Edward ∞ Alice
Mon frère me connait que trop bien, voyant tout de suite ce qui me tracasse et lorsque je lui ai montré mes pensées, il vit encore mieux.
Il rouvrit les yeux quand j'ai posé ma main sur la sienne, il ne m'en voulait pas alors je me suis détendue un peu. Il aurait peut être pu encaisser comme il dit, mais moi... je ne pensais pas que cela serait vraiment le cas à voir comme il est en ce moment. Je lui fis savoir après avoir repensé au mariage qui se profile, les interrogations de Bella... etc. Enfin, le peu que je peux voir quand je les vois à la maison.
« Tu m'excuseras, mais j'avais des doutes quant à ta facilité à encaisser la chose... C'était peut être mieux que tu l'a vois directement finalement... Avoir ma prémonition t'aurait peut être plus inquiété, tu aurait eu plus d'interrogations... Auxquelles je n'aurai pu répondre et qu'Ambre a pu le faire en te rencontrant. »
Il finit par me prendre cette brindille que je réduisais en charpie par anxiété, sans vraiment m'en rendre compte d'ailleurs. La répartie d'Edward sur le sujet me fit sortir un sourire comme je n'avais plus eu depuis longtemps. Je retrouvais mon frère, cela me faisait un bien fou, de plus qu'il me pousse en me prenant au niveau de l'épaule me rappela le temps où rien était comme aujourd'hui, au temps où tout était plus simple. Je l'ai poussé à mon tour avant qu'il enchaine sur le sujet qui nous avait amené ici : « Edward, tu sais très bien que même si tu m'interdit d'y aller... j'irai quand même! Je ne peux pas la laisser s'amener ici sans que j'ai pu jeter un œil à son histoire, sa façon d'agir... Je ne peux pas me permettre de la laisser venir ici, comme si de rien était... Et si c'était un piège? Qu'elle venait pas seulement pour te rencontrer, mais qu'elle était à la botte des Volturi? Tu as pensé à ça? » Ce que je venais de lui lâcher me faisait mal, je n'avais pas encore prononcé ces questions à voix haute en tâchant de les garder protéger de tous dons, dont celui d'Edward.

D'un coup, Edward souhaita me lancer sur un autre sujet, peut être que c'était mieux ainsi? Je ne sais pas, peut être que le sujet était déjà clos? Je verrai bien.
Edward m'indiqua qu'il souhaitait me parler de quelques choses, tant que nous étions là à nous parler, alors vu le ton qu'il avait pris, cela m'intriguait déjà évidemment. "J'aimerai que tu sois, si tu l'accepte" je me suis mise à me poser pleins de questions, jusqu'à ce que je tombe sur un sujet d'actualité pour Edward, en dehors d'Ambre... Le mariage. Alors je l'ai écouté attentivement, avec des étoiles dans les yeux parce que j'adore m'occuper des événements, même si là, je n'avais pas eu mon mort à dire et je respectais leur choix.

La question finit par me tomber dessus, plus d'étoiles dans les yeux mais totalement un feu d'artifice ! J'ai affiché un grand sourire, bien sur que j'acceptais, j'en serait honoré ! « Bien sur, quelle question !!! Bien sur que j'accepte ! C'est vraiment gentil d'avoir pensé à moi, parce que même si j'accepte que vous fassiez tout, tous seuls... Cela m'ennuyait de ne pas participer d'une quelconque manière et là! C'est la plus belle façon !!! » A la vitesse d'un vampire, je me suis précipitée sur Edward pour le serrer dans mes bras, comme au bon vieux temps... Cela me manquait. « Je t'adore Edward! Tu pourras toujours compter sur moi! » J'aurai pu pleurer, je crois que je l'aurai fait à cet instant.
 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nulle amie ne vaut une soeur ▬ Heather
» Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]
» India ♒ Nulle amie ne vaut une sœur
» [F] Alycia Debnam Carey ⊰ Une meilleure amie, c'est une soeur qu'on choisit
» (f) troian bellisario → ma soeur, ma confidente, ma meilleure amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Welcome to Forks :: Forêt & Cie :: Clairière-