AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 louka ✣ let it go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


▲ Date d'inscription : 29/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 20
▲ Humeur : (◑ω◐).
▲ Localisation : forks.
MessageSujet: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 7:34

© made by Islande



Louka Abi Iancu

« Toute la harde, étroitement serrée, frémissait en renâclant. Elle pivota brusquement sur elle-même: d'autres bêtes arrivaient au galop, biches et cerfs pêle-mêle, les yeux fous, se heurtant dans leur course et soufflant à pleins naseaux. »



Carte d'identité
Âge : vingt cinq ans.
Lieu de naissance : londres, angleterre.
Métier : aucun, en fuite.
Situation amoureuse : célibataire.
Nature : mortel.
Featuring : matt smith.
Crédit : kattja, tumblr.




Caractère et physique:

Mes qualités ? Courageux, Protecteur, Loyal envers un ami, j'ai tout d'être un héros en plus d'être intelligent, j'ai des facilités pour apprendre. On me dit aussi comme quelqu'un de plutôt doux, drôle, attachant, extraverti et vif. Il est facile d'entretenir une discussion avec moi tant que vous n'avez pas de yeux rouges et que vous ne cherchez pas la guéguerre. Curieux, cela aurait pu être une qualité si seulement cela ne me mettait pas dans la galère. Tout comme la confiance à la limite de la vantardise ; je suis rusé donc je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas avoir confiance en moi ! Beaucoup de personnes d'ailleurs ne préfèrent pas me suivre quand on suit mon dossier. Il paraîtrait que je suis un peu dérangé et que je peux me montrer vite sombre lorsque la situation est plus que sérieuse... Et pour confirmer que je ne suis pas si parfait que cela, il m'arrive de me comporter docilement pour sortir des pièges les plus terribles...

Sinon physiquement, il faut dire que je ne suis point l'homme des plus imposants. Je ne pratique pas vraiment de sport et je mange pas beaucoup, ce qui fait que je donne l'impression d'être une brindille, fine et élancée. Mes joues sont d'ailleurs creuses et ma peau pâle en plus de mes yeux cernées me donne vraiment d'être une personne fragile ! Néanmoins, j'ai souvent une expression assez sympathique dont des yeux bleus pétillants de malices, accompagnés d'un large sourire malicieux... C'est ce qui donne mon côté enfantin même si mon caractère joue aussi beaucoup là-dessus ! Niveau vestimentaire et hygiène, j'aime habituellement m'occuper de moi, surtout en ce qui concerne ma crinière brune dont je m'applique pour qu'elle soit délicate et soyeuse bien qu'elle paraît coiffée à la va vite. J'aime aussi m'affirmer et je n'hésite pas à porter des accessoires et des vêtements plutôt extravaguant. Malheureusement, j'ai dû abandonné mes affaires à l'hôpital, me contentant aujourd'hui d'un haut semblable aux autres patients.





Anecdote:
Si vous étiez un animal ?

Très bonne question. Je me considère comme un lion. Un véritable prédateur à l'allure royale prêt à protéger son espèce coûte que coûte comme un bon roi, mais en réalité je porte bien mon nom... Je suis loin d'être effrayant. Je suis plutôt comme l'oiseau qui protège son nid, oui ! Une pauvre proie dont il est aisé de mettre en cage...

Si vous étiez une époque ?

Je ne sais pas, je dois dire. J'aime le passé mais je rêve de découvrir le futur, néanmoins je ne cache pas que je suis aussi très bien dans mes baskets alors l'époque d'aujourd'hui me convient parfaitement !

Quelles sont vos ambitions sur cette terre ?

Mon ambition sur cette terre ? Au départ, j'avais le but stupide de chaque mortel commun ; réussir sa vie en excellant dans son métier, avoir une femme et beaucoup d'enfants puis vivre heureux jusqu'à la fin des temps, comme tout magnifique conte pour enfant. Mais aujourd'hui, c'est bien plus que cela... Je compte révéler un terrible secret au reste de l'humanité ; celui des vampires que je compte bien éradiquer de la planète. Peut être qu'avec quelques armes et quelques alliés nous pourrions les combattre ensemble ? Oh, mais bien sûr, il faudrait que l'on me croit aussi...




You, behind your computer:
Prénom/Pseudo : kattja.
Âge : dix-neuf ans.
Comment es-tu arrivé là? : à la quête de forum.
Que penses-tu du forum? : sympathique, bien que je suis pas fan du queel.
Et le code dans tout ça? : OK par Bella.
Un dernier truc à dire? : nyoup ! <3

[/b]


Dernière édition par Louka A. Iancu le Lun 29 Déc - 19:51, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 29/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 20
▲ Humeur : (◑ω◐).
▲ Localisation : forks.
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 7:34

© made by Islande



This is my story



    1 ans auparavant.
    _ Louka, laisse moi t'aider... Parle-moi plutôt de toi.

    Je reste la tête basse. Je sais qu'au plus profond de moi, il n'arrivera jamais à m'épauler comme il laissait le croire dans tout son être. De sa figure bouffie bienveillante jusqu'à son costume impeccable mais sobre. Il a la mine d'un homme croquant la vie à pleine dents, peut être maladroit et brusque par moment, mais plutôt sympathique. Quoique son sourire me laisse presque croire qu'il peut aussi bien éprouver de la sympathie pour son patient que du sadisme. Je ne sais réellement en fait, alors que je ressens continuellement les effets des médicaments que j'ingurgite à longueur de journée, je me pense troublé et faible. Faible de ne pas savoir en qui je peux réellement avoir confiance vraiment...

    Mon regard parcours les alentours, désirant éviter la conversation. Je préfère défier une plante du regard que de planter mes prunelles dans celle du psychologue qui se contente simplement de s'atteler sur mon  dossier en attendant que je veuille prendre la parole. On veut me rassurer et me faire croire que j'étais maître des lieux ici. Si je voulais rester aussi muet qu'une tombe, c'était mon problème. Néanmoins, on acceptera pourtant jamais que je sorte d'ici sans que je n'ai dis quelque chose. Je pousse un soupir alors que je croise mes bras puis que je gonfle mes joues comme un enfant énervé. Parce que je le suis. A quoi bon cela peut-il bien servir de répéter toujours la même chose ? Ne connaissent-ils donc pas mon histoire ? Ne veulent-ils pas accepter la vérité ? Que les vampires existent ? Qu'ils sont rien de plus du gibier pour eux ? Je pousse un grognement et lance...

    _ Je ne suis pas un taré ! J'vous dirais plus rien !

    Le psychologue sourit et pousse un léger ricanement qui me sonne à l'oreille comme rauque et doucereux. Je dépose alors mon regard sur l'homme, une expression de haine à la figure. Rien n'est drôle dans tout ce qui se passe.. Et il se moque de ma situation !? N'est-ce pas ? Il se moquait bien de moi ? Mais qui ne persiflait-il pas d'un cadavre ambulant tel que moi criant que Dracula et toute sa troupe n'existerait-il pas ? Oh que oui, mon allure était devenu bien pathétique au cours du temps. Entre le fait de se laisser mourir de faim et les mutilations pour s'échapper d'une manière ou d'une autre ou bien de se venger de mes tortionnaires sur la seule personne dont je pouvais attaquer - donc moi -, je ne ressemblais plus au beau jeune homme brillant du passé. Je sors soudainement de mes rêveries alors que l'homme tapote la table de son stylo et reprend, plus sérieusement...

    _ Ce n'est pas ainsi que l'on traite les patients, Louka. Oui, tu as un problème que les autre n'ont pas. Tu ne dois pas en avoir honte... Seulement en avoir conscience. Et c'est pour cela que tu es ici, afin que l'on puisse t'aider. Pour que tu puisses ressortir de nouveau et gérer ta propre nouvelle vie, sans te mettre en danger ou mettre en danger l'existence des autres.

    Je lance un regard implorant en signe de désespoir. C'est la vérité. La Strict vérité. Je voudrais tellement qu'il le remarque, lui qui semblait vouloir m'aider. Il n'avait qu'à le faire en me croyant, mais je le sais, il ne le fera jamais. C'était bien trop facile... Alors peut être devrais-je user de la violence. Lui arracher son stylo puis lui planter entre les deux yeux et fuir. Mais il fallait pas que ce stupide médecin comme le reste du personnel qui me connaissait puisse affirmer qu'ils avaient raison ; que j'étais fou. Je finis cependant par abdiquer. Je voulais sortir de cette salle oppressante et froide de par la couleur trop blanche des murs. Je voulais retourner dans mon lit et m'isoler de ce monde de malade... Il fallait que je parle de moi ? Très bien. Je commençais alors à lui parler de mon histoire, la même que je compte narrer à présent à toi, Invité, qui me lit...

    ✻ ✻ ✻

    Tu te demandes bien comment un pauvre jeune homme aussi ingénieux soit-il puisse ainsi arriver dans un asile de fou. Si tu es un humain, peut être penses-tu que c'est la meilleure place qui me soit attribuée. Je n'ai pas commis de crime, mais je pourrais toujours en faire avec mes idées d'aliéné. Qu'en a toi, vampire, tu dois bien blaguer de moi et te rassurer pour ta sécurité ; sans doute les humains découvriront jamais votre existence, et c'est une bonne chose selon vous... Mais je m'égare, reprenons depuis le départ.

    Jadis j'étais un enfant considéré à peu prêt normalement. J'avais une famille qui s'occupait de moi à merveille puisque j'étais enfant unique, toute leurs attentions se concentraient sur moi et seulement moi. Cela me permit d'oublier les railleries des autres enfants à l'école qui ne m'appréciaient pas pour ce que j'étais ; un génie. Les seuls personnes que j'aimais vraiment était mes parents, tant pis pour les autres tant que eux, ils étaient content. J'acceptais de suivre toutes les voies qu'ils prenaient bien que je fus trop jeune pour décider ou non si je préférais Forks ou Londres alors qu'ils prirent la décision de déménager lorsque je n'avais qu'à peine un ans... Mais je suis sûr que j'aurais de toute façon accepter. Aucun ami ne m'aurait manqué, étant bien trop jeune pour aller à l'école. Et puis jusqu'à ce jour, je n'en avais jamais eus...

    Et ceux depuis très longtemps. Je me sentais de toute façon si différent des autres garçons de mon âge. Eux préféraient jouer au foot tandis que j'aimais étudier tout ce que l'on pouvait trouver dans les livres. Ils détestaient l'école tandis que je l'appréciais tant que l'on n'était pas en pause, où j'attendais tout simplement que cela se passe pour étudier à nouveau de nouvelles choses que j'acquerrais assez vite. Mais malgré mon niveau plus que parfait et la joie de mes parents en voyant mes progrès si jeune, je voulais être comme les autres et je faisais semblant de ne pas comprendre... Ratais des contrôles par pur plaisir. Copiais sur mes amis de classe pour me faire gronder par le professeur. Oui, je voulais être simple. Sans succès pour rejoindre un petit groupe de copains malheureusement... Alors mon père et ma mère, face à ma tristesse, me demandèrent si je ne voulais pas avoir des cours à l'extérieur de l'école afin que je puisse me créer peut être des liens en parlant de mes passions à d'autres gens qui auraient les mes activités. J'acceptais et je finis par décider de faire de la danse ainsi que du chant, d'autres cours dans lequel je pouvais aisément m'épanouir sans la crainte du rejet. Je fis quelques connaissances, cependant ce n'est pas pour autant que j'eus de véritables amis. Mais au moins, je pus avoir quelques conversations avec des enfants de mon âge...

    Plus le temps avance et je deviens un adolescent. Comme tous avant moi, je connais la crise. Je cherche à m'éloigner de mes parents en devenant véritablement infect. Je passe moins de temps sur mes leçons, préférant encore passer nuit et jour sur des jeux vidéos, l'ordinateur ou la télé afin de m'occuper plus ou moins de l'absence de proches avec qui j'aurais pu sortir au lieu de rester dans ma bulle virtuelle ou dans les leçons, comme le fait mes collègues de classe. Qui d'ailleurs, je méprisais beaucoup et dont je n'hésitais pas à violenter gratuitement. Je me calmais seulement lorsque je découvris l'existence de deux geeks lors d'un repas, parlant non loin de moi d'un sujet intéressant sur les jeux vidéos. Je me suis rapproché d'eux, j'ai tapé la discute et c'est comme ça que nous nous sommes rapprochés. Avec eux, j'ai connu enfin les bonnes choses de la vie dont les fêtes entre amis et les sorties mais aussi les côtés plus sombre comme les fugues, la drogue et l'alcool, dont je devenais critiquement dépendant, je n'avais que dix sept ans. Mes parents firent alors en sorte de réparer les pots cassés et ils tentèrent de rattraper le coup en m'aidant à combattre mon addiction avant que je ne devienne toxicomane. Ils y parvinrent d'ailleurs, même s'il y a des moments encore où je pense à toutes ces choses qui risquent de me faire retomber.

    Finalement, je parvins à réussir mes examens haut la main avant de continuer mes études pour aller plus loin dans le monde de la science. Là où je me sentais capable d'y parvenir. Tout les choix étaient à ma disposition, ce qui me rendit la tâche difficile, moi qui voulait tout faire... Professeur de Mathématiques, Docteur ou Astrophysicien... Même si une autre vie semblait me tendre les bras. Celui de la vie en couple. Peut être, le meilleur moment de ma vie et à la fois le pire.

    Vingt deux ans. Cela se déroula comme dans un conte de fée ; un coup de foudre. La totale ! Une rencontre des plus simples et pourtant qui chamboula ma vie ! Je l'avais vu dans un bar semblant attendre quelqu'un ou quelque chose, tandis que je buvais tranquillement un café pour tenir le coup. Il était tard, très tard et il y avait peu de personne. Et c'est là que j'ai vu cette créature, en détournant hasardeusement mon regard. A vrai dire, même s'il y avait eut de la foule, je pense que j'aurais pu tout de même la reconnaître. Là, assise à une table. Elle semblait gracieuse, sa splendeur écrasait même tout le décors si apaisant du bar, elle en devenait presque la seule chose que l'on pouvait admirer ici. Son grand regard aux couleurs rouges orangés semblait perdu, non présent en ce moment même. Il était légèrement caché par ses longues boucles blondes qui allaient se poser contre la table, réfléchissant la lumière d'une brillance magnifique. Sa peau était aussi blanche que la craie et semblait aussi douce au premier regard. Tout ses membres étaient fins et semblaient si fragile que cela fut la seule chose qui m'empêcha me de lever pour aller la saluer et peut être même la prendre dans mes bras afin de ne pas lui faire du mal ou la brusquer... Je voulu alors rester là, l'épier, la contempler juste un instant, bien que cela ne soit pas très poli, je n'osais aller à sa rencontre. Mais trop tard, elle finit par me remarquer et je décidais alors enfin à l'aborder. Plus j'avançais et plus je me sentais petit, laid et insignifiant face à cette jeune femme. Je me montrais alors plutôt timide pendant notre petite discussion. Puis finalement, je me détendis au cours de notre bavardage. Je parlais peu, gêné, tandis que cela semblait l'amuser...

    Melody, c'est ainsi qu'elle s'appelait. Une douce créature dont je fis la présentation à mes parents qui l'apprécièrent de suite, satisfait que leur fils puisse avoir une tel relation avec la femme parfaite alors qu'autrefois il était turbulent et plus loin encore, il n'avait même aucun rapport avec qui que ce soit. Surtout que la douce Melody me changea du tout au tout. J'étais devenu un véritable gentleman, oubliant pourtant mes amis, mais aussi les méchants produits illicites. Avec elle, je devenais adulte et aveugle. Plus rien ne comptait autour de moi outre l'avancée de mes études et la satisfaction de Melody. Tant qu'elle était heureuse, je l'étais aussi...

    Mais plus le temps passait et plus je pensais qu'elle dépérissait. Ses yeux étaient d'un noir profond lui donnant une allure monstrueuse avec sa face blafarde. Je cru qu'elle était tombée malade et lui avais demandé de nombreuses fois si elle ne voulait pas voir un médecin ? Elle refusa. Une sortie ? Elle refusa. Désespéré, je voulais savoir ce qu'elle voulait ainsi pour la soigner ou qu'il lui ferait un plus grand bien. Elle me proposa une balade en forêt et bien sûr, je n'osais refuser sa demande bien que Forks était assez réputé pour ses attaques animaliers. Qu'importe ce qui pouvait se passer si cela pouvait aider ma bien-aimée. J'étais prêt à la défendre contre les grosses bébêtes s'il le fallait... Si seulement je savais que c'était elle, le prédateur à craindre. Et c'est encore plus douloureux de l'apprendre, lorsque la plupart du temps, on est prit comme proie... ; C'est ce qui se passa en plein milieu de cette forêt. Melody n'était rien d'autre qu'une vampire. Elle prit bien évidemment tout son temps pour l'expliquer, ne craignant aucune fuite ou attaque de ma part. Si je cours, elle me rattrape en quelques secondes. Si je l'affronte, elle contre-attaque avec une force bien plus grande que la mienne. J'étais pris au piège, incapable de faire quoi que ce soit. Pire encore ! : Je me sentais trahis. Toute ces aventures que l'on avait eut ensemble et voilà qu'elle comptait me tuer ? Cela n'avait ni queue ni tête ! Et je voulais donc la raisonner. Savoir pourquoi elle agissait ainsi... Si elle devait goûter au sang de quelqu'un, ça ne pouvait point être le miens.

    Pendant de longues minutes nous restâmes planter là, en plein cœur des bois à discuter. Elle, me donnant quelques informations sur les vampires tandis que moi, j'essayais de lui faire changer d'avis en la suppliant. Après tout, c'était ma vie qui était en jeu et je savais que plus le temps passait et moins j'avais de la chance de ressortir de ces lieux vivant. Déjà qu'elle semblait déjà être si sûr de sa décision... Il suffisait de le voir dans son regard. Aussi dangereux que la haine qu'elle éprouvait. Elle était poussée par des pulsions de violences que je n'avais jamais reconnu en elle. Elle avait faim certes. Une famine horrible que l'on ne pouvait point comparer à celle d'un humain, qui, même face à une cuisse de poulet dans son assiette ne se montrerait pas aussi sadique. Je sentais qu'elle était prête à bondir à tout moment.. Je tentais donc de cacher ma peur, tremblant discrètement et j'essayais parfois de la regarder dans les yeux pour cacher cette frayeur qui grandissait à chaque secondes, bien que je préférais éviter ce regard si terrible. Et puis subitement, alors que je me trouvais debout face à Melody, je me sentis violemment tiré en arrière, le cou dévoilé, et la vampire penchée sur moi, prête à planter ses crocs dans ma gorge...

    Je fermais les yeux, ne voulant point découvrir la suite. J'étais fichu, elle allait me tuer. La police allait retrouver mon corps vidé de son sang. Et au final, on prendra ça pour un crime commis par un animal. Je ne voulais pas imaginer la tête de mes parents lorsqu'ils me découvriront... Ils le vivraient mal... Et mon père. Je le connaissais... Il est capable de tout... Même retrouver l'animal qui aurait tué son propre fils.. Oh non ! Il risquerait de s'aventurer en forêt et de mettre sa propre vie en danger ! Et ensuite... Que deviendrait ma mère ? Je ne pouvais plus subir cette horrible pensée plus longtemps. Je devais agir et c'est alors que je commençais à me débattre que lorsque tout un coup, une voix d'homme interpella ma dangereuse amie... Sans comprendre ce qui se passait, Melody et moi-même furent durement séparer et je cru un instant que j'avais la possibilité de voler tant l'homme était puissant. Un autre vampire, sans aucun doute. Suite à cet envol, je me cognais durement contre un tronc d'arbre, avant de m'écraser sur le sol. Mes membres étaient douloureux. En à peine quelques secondes, ces créatures avaient réussir à me briser. J'étais sonné et mon dos était endolori. Couché sur le sol, légèrement recroquevillé tentant de trouver la meilleur position pour ne pas souffrir, je relevais légèrement la tête pour voir qu'est ce qui se passait... Apparemment, il semblerait que l'homme était en train de sermonner la vampirette. Dans cette discussion, ils parlaient de promesses, qu'ils s'étaient tout les deux jurés de ne plus jamais toucher à un humain, mais Melody semblait ne pas être d'accord, qu'avoir un autre régime était bien trop compliqué pour elle... Et imaginez le stresse que j'eus lorsque finalement leur regard se posait sur moi. Ils se demandèrent donc s'il valait mieux m'achever tout de suite pour que j'évite de souffrir et surtout pour que je garde le secret sur eux. Ou même s'abreuver de mon sang qu'après tout, maintenant que c'était fait, autant continuer... Mais au final, ils partirent pensant que de toute manière, je n'avais aucune chance de survie... Chose que je pensais aussi.

    Durant de longues heures, je restais sur le sol de la forêt qui commençait à se rafraîchir plus la nuit se rapprochait. Impossible de me relever, je me contentais seulement de passer le temps, dirons nous, en regardant les petits insectes qui grouillaient sur la terre. Pensant que ce sera sûrement la dernière option de prédateurs qui pourrait me dévorer si les autres ne se dépêchaient pas... Même si je ne voulais vraiment pas que cela se termine ainsi. Alors je me décide enfin à bouger.. Même si le mieux aurait été de réagir avant, mais mieux vaut tard que jamais. Je fis des petits mouvements comme tendre le bras et tirer pour me faire ramper ou pousser avec les jambes.. Rien que ce geste me faisait souffrir le martyr. Qui plus est, je commençais à avoir froid jusqu'à ne plus sentir mes membres.. Au final je me disais que si je devais mourir aujourd'hui, j'aurais préféré que Melody me tue avant, j'aurais moins souffert, mais miracle... Alors que le soleil commence peu à peu a se coucher, j'entends des pas. Il y a des personnes qui se dirigent vers moi, qui crient mon nom. Ouf. Ce ne sont pas des vampires.. Et mon père est là...

    ✻ ✻ ✻

    _ ...Ensuite, comme vous le savez, on m'a emmené à l'hôpital où je racontais ce qui s'était passé, que.. que Melody était une vampire et qu'elle a voulut me tuer.. Puis vous êtes arrivés, vous tous avec vos grands sabots. Vous m'avez annoncé que j'étais en état de choc. Ma place était ici. Nulle part ailleurs...

    Le psychologue me regarde d'abord incrédule, les doigts de sa main replié sur son menton en tournant de droite puis à gauche sur sa chaise de bureau. Un silence de mort pèse dans la pièce. J'attends. A son tour maintenant de parler avant que je puisse quitter la pièce. Il se replace sur son siège et s'avance, coude appuyé sur la table qui nous servait presque de barrage entre le patient et le docteur, mais qu'il traverse sans même me craindre. Il me murmure comme un complice à un ami, un sourire dont je trouve qu'il lui sied assez mal...

    _ Louka, c'était un puma ou un ours qui vous a attaqué, pas un vampire...

    Je tape du poing sur la table. Tout ceci pour qu'au final, cela me mène à rien. J'ai beau me répéter, mais personne ne me croit. J'en suis désespéré et ma main me démange tellement de ne pas saisir le ciseau dans un pot sur le bureau, pour lui planter dans le bras.. Je ferme les yeux et je tente de me ressaisir. Je n'étais pas fou en arrivant ici. C'est eux qui m'ont rendu complètement barge ! Je respire pour ne pas m'emporter et l'étrangler...

    _ Les policiers n'ont pas retrouvé le corps de Melody... Elle est vivante... C'est une vampire.

    Je veux lui crier à la figure, mais seul un gémissement plaintif sort de ma bouche. Il me regarde avec pitié que je découvre enfin comme véritable. Il n'est plus d'humeur à vouloir se moquer de moi - à moins qu'il ne l'ait jamais été. -, il ose même poser une main réconciliatrice sur mon épaule, ce qui est plutôt déconseillé lorsqu'on sait comment sont les patients. Ils veulent vous bondir dessus et vous exterminer. Moi aussi je suis passé par des phases de crise en pensant qu'ils voulaient me faire du mal ou à cause de quelques hallucinations provoqués par leurs médicaments douteux, me poussant donc à vouloir les assassiner seulement dans le but de me protéger. Comme je veux le faire présentement alors qu'il renie toutes mes affirmations...

    _ Un prédateur peut emporter le corps de ses proies, Louka. Cette histoire, tu l'as inventé. Tu ne veux pas accepter le fait que Melody n'est plus de ce monde. C'est sans doute pour ça que tu la considère comme ton prédateur. Qu'elle t'a peut être blessé durement mais que cela te permettrait au moins de te dire qu'elle encore vivante et qu'un jour, tu la retrouveras sans doute. Le fait aussi que tu la considère comme ton ennemi doit venir de ton trouble pendant ton enfance. Tu n'avais pas beaucoup d'ami voir aucun, ce qui fait que peut être, tu as cru que cette relation avec cette jeune femme soit impossible et tu as trouvé le moyen d'humaniser la créature qui t'as attaqué. Et puis soyons franc... J'ai parlé avec tes parents de cette chère Melody. Elle est plus petite que toi, elle n'aurait pu te blesser ainsi. On a peut être pas retrouvé le corps de ta demoiselle mais comme tu le sais bien, les enquêtes ne sont pas toujours closent, certaines restes mystérieuses aux yeux de tous pendant très longtemps... Des fois, elles ne sont jamais résolues. Et tout nous prouve que cette attaque est d'origine animalière... N'es-tu pas d'accord avec moi ?

    Je reste muet. Il ne me suffit plus de crier que mon ancienne amie soit une vampire. Son raisonnement à propos de cette disparition pourrait être plausible. En tout cas, elle est plus plausible que la mienne en sachant que les vampires sont considérés comme des monstres n'existant que dans les livres. Je ne cherche plus à me battre, ce n'est pas la peine et je baisse tristement la tête, m'avouant vaincu. Il note alors quelque chose dans le dossier, - le miens -, devant lui puis il reprend la parole...

    _ Après trois années ici, ton état ne s'améliore toujours pas, Louka. Je ne sais pas ce que je peux faire à moins d'expérimenter des méthodes désuète et peu conventionnelles... Peut être que cela changera les choses...? En tout cas, je m'y verrais obligé si tu ne fais pas d'effort...

    C'est un avertissement selon lui, pour moi c'est une menace. Un léger frisson me parcourt le corps avant que je me mette à trembler. Il parle bien évidemment de toutes ces torturent horribles qu'usait les médecins sur les fous et qui, je le sais n'améliorera sûrement pas mon cas. Je le fixe, la mâchoire serrée. Il faut... Il faut que je tue la menace. Si je le détruis, il ne pourra pas me faire souffrir et il n'y aura pas d'expérience douteux sur moi. Mais non. Si ce n'est pas lui qui s'occupera de mon cas, ça en sera un autre. C'est décidé... Ce soir, c'est maintenant ou jamais ; je fuis.

    à présent.
    Je n'y avais pas cru et pourtant, j'y suis parvenu. Je n'avais pas avalé mes médicaments pour la nuit, j'ai causé un incendie et pendant l'affolement, on n'avait pas remarqué ma fuite. Des personnes sont peut être mortes, ou gravement blessés, je ne sais pas... Qu'importe, je suis partis. J'ai couru le plus loin possible pour finalement me laisser tomber. Au beau milieu de la forêt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 11/03/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 269
▲ Humeur : Déterminée à rencontrer son père !
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 9:27

coucou,

bienvenue parmi nous.

Bonne chance pour ta fiche bien avancé déjà.

A la moindre question le staff est la Smile santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 9:38

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 20
▲ Messages : 117
▲ Humeur : Joyeux
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 10:41

Bonjour et bienvenu sur le forum Wink
Je vois que tu as déjà bien avancé ta fiche. Bon courage pour les quelques éléments manquant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 26/06/2014 ▲ Age du joueur : 28
▲ Messages : 216
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 11:16

Bienvenue parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 29/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 20
▲ Humeur : (◑ω◐).
▲ Localisation : forks.
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 19:56

    Merci à vous tous pour cet accueil ! *^*
    Ayait ! je pense d'ailleurs avoir terminé ma fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 20:53


WELCOME TO FORKS
Fiche officiellement validée


Bienvenue à toi sur notre forum!


J'ai l'honneur de t'annoncer que ta fiche est officiellement VALIDÉE !!!

Le forum s'ouvre désormais à toi!
Tu peux donc le découvrir tranquillement mais avant tout n'oublies pas ces quelques points:
- Il te faut recenser ton avatar pour qu'il ne te soit pas piqué: WWW
- Il te faut recenser ton don pour ne pas avoir de double: WWW
- Tu peux dés à présent aller créer ta fiche de lien et de RP pour que les autres membres du forum viennent vers toi pour toutes sortes de demandes: WWW
Je rappel que ces fiches sont obligatoire !!!!!!
- Comme on a tous besoin d'un toit sur notre tête, viens vite nous en faire la demande: WWW

N'hésites surtout pas à aller jeter un coup d'oeil aux fiches des autres membres pour avoir rapidement des liens et peut-être même des RP's!
Si tu rencontres le moindre soucis les admins sont et seront toujours à ta disposition!

A très bientôt sur le forum! Profites bien!

Un petit mot de l'admin:
Ton histoire est très intéressante et bien construite! C'est un plaisir de te valider ^-^ (même si je sens qu'on va pas être très copains Arrow )
Dis-moi, tu ne te serais pas inscrit il y a quelques temps sur un forum marvel, "Hurry to Live" avec cet avatar, par hasard? Pour y jouer un jeune homme avec une queue de lézard?

©️ EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Lun 29 Déc - 20:58

Soit le bienvenu Louka!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 29/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 20
▲ Humeur : (◑ω◐).
▲ Localisation : forks.
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Mar 30 Déc - 4:12

    Merci à vous deux !
    Ahah ! Si, c'était moi Bella ! ^^
    Et sinon, tout dépendra de la situation et comment ils pourraient interagir entre eux, pour leur lien... ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 26/06/2014 ▲ Age du joueur : 28
▲ Messages : 216
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Mar 30 Déc - 10:20

Et mais dis moi, tu ne serais pas non plus Eden (aussi appelé Deden), un fée sur un forum Twilight ou tu es d'ailleurs la victime des mauvais vampires ??

Ta acon d'écrire, ton pseudo me rappelle cette personne xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 29/03/2014 ▲ Age du joueur : 21
▲ Messages : 127
▲ Humeur : Sereine.
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Mar 30 Déc - 14:26

Et tu es aussi inscrite sur un forum Narnia pour jouer un faune! What a Face Lorey et moi y sommes inscrites aussi On sait tout de toiiii (n'aie pas peur hein )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 26/06/2014 ▲ Age du joueur : 28
▲ Messages : 216
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Mar 30 Déc - 16:00

xD je savais pas pour le faune tiens, vais aller jeter un oeil xD

Je vais me paumer avec les membres qui sont sur plusieurs forums avec moi xD J'essaie de tenir un cahier mais pas évident ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 29/12/2014 ▲ Age du joueur : 22
▲ Messages : 20
▲ Humeur : (◑ω◐).
▲ Localisation : forks.
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Mer 31 Déc - 5:02

    Omg, mais en plus c'est vrai je suis aussi sur les deux forums !! >w< (Oh mais Eden est vraiment victimisé comparé à Loulou'... Enfin tout dépendra au cours du temps What a Face ) Je suis trop reconnaissable... /die/ XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 26/06/2014 ▲ Age du joueur : 28
▲ Messages : 216
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Mer 31 Déc - 10:04

Oui c'est clair que Deden a pas de chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 19/12/2014 ▲ Messages : 34
MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   Ven 2 Jan - 18:36

Bienvenue =)

Bon jeu à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: louka ✣ let it go.   

Revenir en haut Aller en bas
 

louka ✣ let it go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier badge? Eh bah non... (avec May et Louka)
» Le départ (pv: Louka, Sacha)
» -H for Hyperactivity- [Pv: Louka]
» [M] LIAM HEMSWORTH ∞ (Louka) au choix Hawkins
» début de l'aventure (avec May et Louka)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages - Le début est proche :: Fiches de présentation :: Fiches validées-