AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 In the wood [Edward & Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Mar 23 Déc - 17:45

Un silence me semblant une éternité s'installa entre nous. Je sentais que ma question n'avait pas laissé Ambre indifférente. J'essayais de faire abstraction de ses pensées embrouillées qu'elle faisait partager en essayant de les cacher. Je me levais et fit face à la jeune femme. Je sentais qu'elle ne savait réellement pas par où commencer. Puis sa voix tremblante brisa le silence, à mon plus grand étonnement.

Je... elle est loin d'être déplacé mais je ne sais pas si la réponse que tu souhaites avoir et celle que je vais pouvoir te donner.
Mon coeur cessa de battre, me préparant à ce que j'allais apprendre même si je m'en doutais. A l'époque où je cotoyais la mère d'Ambre, il n'y avait pas tous ces moyens de contraceptions, ni de précautions. On attendait généralement le mariage pour passer à l'acte. Tradition que je n'avais pas respecté à l'époque... Les souvenirs flous affluaient à ma mémoire. Nous n'avions passés qu'une seule nuit ensemble. Et plus de cent ans après, le résultat était quelque peu stupéfiant. Elle m'apprit que sa mère s'était battue jusqu'au bout de sa vie, malgré le fait que je sois sorti de sa vie. Un sourire se dessina sur mon visage si dur dans cet instant là. Les larmes coulaient sur les joues de la jeune femme lorsqu'elle me parla de sa mère. Elle était son dernier souvenir de moi.
Je n'arrivais pas à faire le tri de tout les sentiments qui m'envahissaient. La haine, la déception, la fierté, la colère, la peur, l'incertitude, le doute, tout se mélangeait dans ma tête. Je fixais la jeune femme, cherchant les similitudes qui existaient entre nous, comme si j'avais besoin d'une preuve véritable de ce qu'elle avançait. Car ce n'était pas rien, j'allais devoir raconter à Bella qu'elle était la belle-mère d'une jeune fille qui était pourtant bien plus âgée qu'elle.

Une fois de plus, la voix de la jeune femme me sortit de mes pensées. Elle était désolée, comme si elle était responsable de sa naissance, et encore pire, la cause de mon abandon. Je ne peux pas dire que j'aurais été un père parfait, je ne peux même pas dire comment j'aurais réagi à l'annonce de cette nouvelle. Je ne savais même comment réagir la, aujourd'hui en étant en face d'elle. Mais je ne voulais pas qu'elle gâche sa vie pour moi. Si elle avait choisi Forks, je n'avais aucun droit sur elle pour lui demander de partir. Je me tournais vers la jeune femme, le regard désolé, hésitant et bafouillant quelques excuses à voix basses. Puis me ressaisissant, je me rapproche d'elle.

Je ne sais pas quoi dire, quoi faire ni même comment sera fait demain... Mais je ne peux pas te demander de partir. Je te demande juste de ne pas m'en vouloir... Je ne suis pas le père idéal.... Comment cela se fait-il que tu sois une hybride? lui demandais-je en prenant ses mains entre les miennes, pour essayer de la rassurer du mieux que je le pouvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 11/03/2014 ▲ Age du joueur : 24
▲ Messages : 269
▲ Humeur : Déterminée à rencontrer son père !
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Jeu 8 Jan - 12:07

Cette nouvelle avait fait l'effet d'une bombe chez Edward, il avait l'air blessé, malheureux, hésitant. A quoi je m'entendais après tout, il n'allait pas me sauter dans les bras après tout. Il avait refait sa vie, il ne me connaissait pas. Je ne savais pas comment réagir. Devais-je être triste de sa réaction, heureuse de le retrouver, indifférente et m'enfuir. Tout se brouiller alors dans ma tête. A cet instant, je pensais à ma mère. Elle aurait tout donner pour être aujourd'hui face à cet homme qu'elle avait tant aimé. Je lui devais au moins par respect, le fait d'être gentille et honorable.

Il reprit ces esprits et m'adressa à nouveau la parole. Il ne savait pas quoi dire et quoi faire. Notre avenir commun lui était totalement incertain. Il ne pouvait pas me demander de partir. Mais je ne voulais pas savoir si il pouvait mais si il voulait que je parte. La nuance était énorme à mes yeux. Il voulait tout de même que je ne lui en veuilles pas mais qu'il n'était pas le père idéal. Comme pouvait-il dire qu'il n'était pas le père idéal sans même avoir un jour essayer. La colère faisait surface en moi, j'essaya tout de même de me calmer. En effet, lorsque la pleine lune approchait, mes sentiments étaient beaucoup plus développer encore plus que n'importe quels vampires et notamment la colère. Ma soif aussi changeait. Elle était immense. D'où le fait que je m'isolais tout le temps.
Il me demanda alors comment se faisait-il que je sois une hybride.

Mon histoire est compliqué et pour t'expliquer comment je suis devenu une hybride je dois te raconter ma vie ainsi que ma transformation. Es-tu sur de le vouloir et de pouvoir l'endurer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Jeu 8 Jan - 14:50

Je restais la, immobile, fixant la jeune femme tout en essayant de faire le tri dans ce lot d'émotions qui venait de m'arriver de plein fouet. La paternité et toutes les responsabilités que cela engageait. Cela s'était fait naturellement avec Renesmée, mais là, nous débarquions l'un et l'autre dans nos vies respectives à un moment avancé de notre histoire. Je ne l'avais pas vu grandir, ses premiers pas, ses premiers mots, son premier sourire, je n'avais pas essuyé sa première larme, rattraper ses premiers échecs, je ne lui avais pas parlé de la vie, du bien du mal, de ce que j'estimais être honnête et ce qui était pour moi inimaginable même pour une espèce comme la mienne. Puis j'imaginais ce que la jeune femme devait ressentir. Enfin je n'imaginais pas, je le vivais en instantané. Elle était autant embrouillée que moi au niveau de la réflexion. Je distinguais seulement ses pensées pour sa mère ce qui installa le doute en moi. Comment aurait-elle réagit en nous voyant la, tout les deux? Je sentis la colère s'emparer de la jeune femme lorsque j'évita habilement sa première question. Oui la nuance était présente pour elle, mais pour moi à ce stade, je n'arrivais pas à me décider. Sa voix me ramena à la scène. Etais-je capable d'entendre ce qu'elle avait à me raconter? Cette question se rajoutait à la longue liste d'incertitudes que j'étais en train d'établir mentalement. Mais cela constituerait le premier pas que je ferais vers elle...

Ne t'inquiète pas pour moi... Puis il faudra bien que j'entende ton histoire tôt ou tard. J'essayais de lui offrir un sourire réconfortant tant bien que mal, prenant sur moi pour garder mes sentiments et mes émotions pour moi. Ambre était déjà assez préoccupée par autres choses, elle n'avait pas à être au courant de ce qui me concernait...

Je me redressais pour lui faire face, m'installant confortablement dans l'herbe fraîche m'apprêtant à écouter attentivement ce que la jeune femme avait à me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 11/03/2014 ▲ Age du joueur : 24
▲ Messages : 269
▲ Humeur : Déterminée à rencontrer son père !
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Jeu 8 Jan - 15:12

Il avait raison, il devrait tôt ou tard connaître mon histoire, mais comment réagira-t-il en apprenant ce que je suis réellement. Peut-être me fuierait-il à jamais. Dans tout les cas, je me devais d'être honnête. L'honnêteté était une valeur que ma mère m'avait appris et à laquelle elle tenait énormément. Elle me disait souvent que toute relation était inévitablement vouer à l'échec sans honnêteté. Il essaya de me sourire pour me réconforter mais il était comme moi perdu et lui aussi avait besoin de réconfort. Je lui souris donc à mon tour avant de commencer mon long discours.

Je suis née il y a de ça 95 ans à Chicago. Très vite, après ma naissance ma mère et moi avons déménagé dans un ville alentour. Elle ne voulais pas partir très loin espérant un jour ton retour dans ta ville natale. Des que je fus en âge d'avoir des envies et des rêves, elle a décidé pour respecter sa parole que nous devions vivre nos rêves les plus fous. Nous étions comme des sœurs. Se comprenant au moindre regard., je marqua une légère pose sentant les larmes me montaient à l'évocation de ma mère. Sa mort avait beau remonté à longtemps, j'étais toujours aussi boulversée. Les images de sa mort me revinrent en mémoire. Mais je devais continuer mon discours.

Deux jours avant mes 18 ans, nous devions faire une sortie entre filles avec maman, j'avoue avoir mis un peu de temps à me préparer ce matin là. Lorsque j'ai descendu les escaliers pour la rejoindre... j'ai vu un homme aux yeux rouges... il était presque allongé sur maman... ses yeux étaient ailleurs,... mort. Lorsqu'il me vut, il se dirigea vers moi. Je n'ai même pas essayer de m'enfuir. Ma mère venait de mourir, je voulais juste la rejoindre rien de plus. Mais il en avait décidé autrement avant de me mordre, il me dit qu'il ne pouvait se perdre de tuer une aussi belle femme, la plus belle qu'il n'avait jamais vu. Ma transformation a duré 1 semaine. Quand je me suis réveillé j'ai vite compris ce que j'étais devenu. J'étais incapable de quitter ma mère, je suis rester des jours coucher contre elle. En ce qui concerne mon hybridité, les vampires que je rencontrais me disait que quelques choses n'allaient pas chez moi, mon cœur bat, des larmes coulent, j'ai la peau mâte... choses qu'aucun vampire n'a. J'ai donc fait des recherches et j'ai découvert que ma mère était une enfant de la lune. Elle n'avait encore jamais muté.


Je ne savais pas quel réaction, il allait avoir. Allait-il s'enfuir en courant ? Je n'en avais aucune idée. J'étais à l'intérieur de moi pétrifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Jeu 8 Jan - 16:46

Ambre ne se fit pas attendre pour commencer son récit. Fermant les yeux pour essayer de me concentrer sur sa voix et de rassembler comme je le pouvais quelques souvenirs de ma vie post-vampirique, la jeune femme me parla de son enfance. Elle était née il y a quatre-vingt quinze ans à Chicago. Le seul souvenir praticable que j'avais été mon épidémie de fièvre, souffrant le martyr. Chicago était une ville entachée par cette épidémie qui comptait de nombreux morts chaque jour passant... Le fait qu'Ambre m'apprenne que les deux femmes ne s'étaient pas éternisées la-bas me soulagea. Sa mère avait toujours eu des idées futées et cela me le confirmait. Elle ne voulais pas partir très loin espérant un jour ton retour dans ta ville natale. Cette remarque m'arracha un soupir. Officiellement, je n'avais jamais quitté Chicago pour partir au front... Officieusement, quelques jours après ma transformation, Carlisle m'emmena en Alaska pour essayer tant bien que mal de m'éduquer. J'étais le premier de la famille formée par le médecin. Puis il avait transformé son épouse pour lui tenir compagnie.

J'imaginais très bien la relation qu'Ambre entretenait avec sa mère. J'avais la même avec Alice même si ce n'était pas pareil, mais nous étions tellement proches l'un de l'autre que nous n'avions pas besoin de mots pour se comprendre. Et cela peut s'avérer soulageant par moment. Les larmes s'invitèrent dans la discussion, obligeant la jeune brune à faire une légère pause. Je ne voulais pas que cela la dérange de me raconter son histoire. J'allais lui dire qu'elle pouvait s'arrêter si elle n'en avait pas la force lorsqu'elle repartit de plus belle, me racontant sa transformation. Mon visage devint de marbre, la scène qu'elle me relatait ayant un air de déjà vu... Mes mains se serrèrent devant la violence de la scène qu'elle avait vécu. Une transformation d'une semaine... Je ne concevais pas la douleur qu'elle avait enduré. La jeune femme était restée une semaine allongée contre le corps de sa mère. Sans sang, sans mouvement, se laissant périr.

Je dois t'avouer que je t'admire... Une semaine... je sais pas comment je réagirais sans sang pendant une semaine...

Puis la jeune femme m'expliqua que son hybridité venait de sa mère, qui était une enfant de la lune. Je n'avais jamais entendu parler de ce terme... et pourtant j'en avais vu des créatures en cent ans d'existence!!

Enfant de la lune ? Si je suis perspicace, tu es un vampire/loup? Cela veut dire que ta mère était comme ça lorsque je l'ai rencontré ? Cela voulait dire que d'un côté... Un jour ou l'autre, si je n'avais pas été mordu par Carlisle, Marie aurait pu le faire durant notre vie commune... Le destin m'avait destiné à une vie surnaturelle. Et on ne peut pas échapper au destin. Je venais de m'en rendre compte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin
avatar


▲ Date d'inscription : 11/03/2014 ▲ Age du joueur : 24
▲ Messages : 269
▲ Humeur : Déterminée à rencontrer son père !
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Jeu 8 Jan - 18:44

Après mon discours, je guettais le moindre de ses mouvements, allait-il s'enfuir ? Allait-il être effrayer. Il n'en fit rien, il resta tranquillement face à moi. Et cette réaction me mit du baume au cœur, elle ne voulait peut-être rien dire pour lui mais pour moi c'était énorme. Il reprit alors la parole après plusieurs instants de silence. Il était évident dans tout les cas, il devait digérer les informations que je venais de lui donner. Il me dit qui m'admirer. Je devais avouer que je ne m'attendais absolument pas à ça. Il admirait que je n'ai pas réagis à l'appel du sang pendant autant de temps. Mais dans un sens comment aurais-je pu, le seul sang qui se trouvait près de moi était celui de ma propre mère. Jamais je n'aurai pu faire ça sans me tuer après.

Quand la question de mon hybridité entra en compte, il semblait intrigué mais aussi indécis. Enfant de la lune, il ne semblait jamais en avoir entendu parler. Il me parla alors de Vampire/Loup. Ce n'était ni faux ni vrai à la fois. J'avais eu vent de l'existence de modificateur, mais un enfant de la lune était loin d'être comparable à eux. Il m'interrogea alors sur le fait que ma mère l'était lorsqu'il s'était connu.

Enfant de la lune et modificateur ne sont en aucun cas comparable. Un modificateur choisit de se transformer quand bon lui semble, hors un enfant de la lune n'a pas le choix à chaque pleine lune sa transformation est obligatoire à partir de sa première transition. Les modificateurs sont pleinement conscient de qui ils sont lorsqu'ils sont loup au contraire les enfants de la lune eux, ne savent plus qu'y ils sont, ils pourrait tués leur âme sœur si il l'avait en face d'eux sans même sans rentre compte. Et les forces, puissances et vitesses des enfants de la lune sont de loin supérieur à celle des modificateurs.

Je marqua une pause. Encore plus d'information difficile a digérer pour un père lorsqu'il rencontre sa fille de 18 ans pour la première fois. Notre conversation était digne des meilleures séries TV américaine.

Ma mère a toujours portée le gène. Mais elle n'avait encore jamais subi sa première transition. La lune ne l'avait pas encore appeler quand elle est morte. Et je suppose que c'était pour elle une des plus grande joie qu'elle pouvait avoir en dehors de moi. Je n'ai comme elle encore jamais transiter. Mais par précaution à chaque pleine lune, je m'enchaîne dans un lieu reculer pour ne blesser personne. Je suis même en train de faire des travaux dans ma cave chez moi pour pouvoir m'y enchaîner pour plus de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▲ Date d'inscription : 11/12/2014 ▲ Age du joueur : 23
▲ Messages : 123
▲ Localisation : Forks
MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   Ven 9 Jan - 9:19

Je sentis la jeune femme se détendre en voyant que je n'avais pas de réactions disproportionnées à l'annonce de sa transformation. En même temps, on venait juste de se rencontrer... Comment ELLE, elle aurait réagi si je me mettais à grogner, être en colère, dépité et m'enfuir devant une histoire dont j'étais en parti responsable... Ambre se décida donc à m'expliquer la subtile nuance qui se trouvait entre le fait d'être un enfant de la lune et celui d'être un modificateur ou plus simplement, un loup. Je la regardais, l'air concentré, tentant d'assimiler la distinction. Si j'avais bien compris, la seule ressemblance qu'il y a entre les deux est la venue surprenante de leur première transformation. Aucun des deux partis ne savaient réellement quand ils deviendraient, ou non, une bête...
Je restais pendu aux lèvres de la jeune brune, passionné par ce qu'elle m'apprenait. Cent treize ans d'existence et je n'avais jamais connu d'enfant de la lune... Enfin je ne connaissais pas leur existence jusqu'à aujourd'hui. Lorsqu'elle me parla des mauvais côtés de la transformation obligatoire des enfants de la lune, un sourire m'échappa. Je l'interrompis en la regardant calmement.

Toutes les créatures surnaturelles que nous sommes possèdent des mauvais côtés... Certains plus que d'autres.

La jeune femme repris en me racontant que sa mère n'avait pas eu l'occasion de se transformer lorsqu'elle avait été tuée par ce monstre sanguinaire. Ambre n'avait pas encore subit sa première transformation elle non plus. Mais elle prenait des précautions, que je trouvais drastique, pour éviter de blesser quelqu'un. Pouvait-elle s'en prendre à moi? Je n'en savais rien, la pleine lune approchant, je ne savais pas si je devais laisser la jeune femme seule dans ce moment là ou bien m'enfuir en prenant mes jambes à mon cou et rentrer comme si de rien n'était... Elle en était même arrivée au stade où elle avait transformé sa cave pour pouvoir l'héberger durant les transitions. Un sourire malin se dessina sur mon visage en même temps qu'une idée se pointa à mon esprit. Hésitant, j'essayais de trouver les mots pour la rassurer. Et comme à mon habitude, je me levais, faisant les cents pas.

Euh... Ambre... Tu n'es peut être pas obligée de t'infliger ça. Une courte pause se fit puis je repris la parole, tentant de me justifier. Si ta mère n'a jamais muté, tu pourrais toi aussi échapper à l'appel de la lune comme tu le dis si bien. Puis regarde, tu as résisté à l'appel du sang pendant une semaine alors que tu avais une source à côté de toi... Alors même si tu dois te transformer, je sais, enfin j'en suis sûr même, que tu ne blesseras personne. Tu ne peux pas rester seule dans ce moment là... Je ne peux pas te laisser seule dans ce moment là. Tu as vécu ta première transformation à côté de ta mère, je me dois d'être à tes côtés durant chaque pleine lune... Je pense que ta mère aurait voulu que j'agisse ainsi. Et ma conscience, enfin le peu de conscience que j'ai, me dit que c'est ce que je dois faire.... Mais je dois te demander une faveur... N'en parle pas à Bella comme tu la connais... Je me chargerais de le faire...

Je regardais la réaction de la jeune femme, il est vrai que je parlais beaucoup lorsque j'étais stressé ou tendu par quelques choses. Et comme je n'avais pas besoin de reprendre mon souffle, je n'avais aucune notion de longueur ou de monopolisation de la parole. Je me grattais la nuque, devant l'air surpris de la jeune femme.

Je suis désolé, je parle beaucoup trop quand je suis perdu....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: In the wood [Edward & Ambre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

In the wood [Edward & Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Arthur Ambre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Welcome to Forks :: Forêt & Cie :: Forêt-